Prison de Fleury-Mérogis : Déclaration liminaire CTS du 25 Juin 2020



Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs,

Nous sommes réunis, le 25 juin 2020 au sein de ce Comité Technique Spécifique, afin de débattre de la charte des temps des officiers exerçant dans notre établissement pénitentiaire.

Tout d’abord, notre organisation syndicale représentée par ses membres présents souhaite féliciter le corps de commandement, et d’une manière générale tous les personnels au-delà de leurs grades et corps pour l’investissement et le travail de qualité effectués lors de cette crise sanitaire. Ils ont montré qu’ils étaient disponibles et professionnels dans la réalisation et l’application des instructions de service. Cette coordination et intelligence collective ont été l’une des clés pour contenir la propagation du virus.

Pour rappel, Force Ouvrière n’a cessé d’alerter sur les conséquences désastreuses de l’application de ce plan de requalification CDC, qui laissera bon nombre de nos collègues officiers sur le carreau et des oubliés sur le plan indemnitaire et statutaire.

Depuis le 01 mars 2020, dans le cadre de la mise en œuvre du plan de requalification, les collègues officiers ne sont plus soumis à l’application de l’article 10.

Durant la période transitoire, les officiers affectés sur des postes devant faire l’objet d’une requalification de catégories B en A, resteront soumis à l’article 10 jusqu’au 31 décembre 2023.

La durée exigible du temps de travail annuel pour les officiers et les CSP est de 1607h, soit 37h30 hebdomadaire, le droit de congés reste à 45 jours (25 CA, 20 RTT).

Le Bureau Local Force Ouvrière reste vigilant sur toute tentative de détournement de la règle, afin d’éviter de payer les heures supplémentaires aux officiers tout en leur imposant la même charge de travail dans un temps moins important ...

La démagogie est dévoilée, nous disons ce n’est pas possible... sauf à réduire la charge de travail et/ou de permettre le paiement des heures supplémentaires.

Pour notre organisation il est regrettable que les officiers impactés par les modifications liées à leur charte des temps ne soient consultés en amont !Nous souhaitons une charte des temps qui n’épuise pas le personnel et n’impacte pas la qualité de leur travail.

Le Bureau Local Force Ouvrière pointe le manque d’anticipation et l’amateurisme évident du signataire de ce plan de requalification. Quid de la cartographie des futurs officiers ? Quid des tableaux d’avancements ? Quid de la grille indiciaire ? Le flou et les promesses semblent être les dénominateurs communs de ce plan minoritaire signé sans un consentement large des personnels !

Le clientélisme s’impose comme la colonne vertébrale de ce plan de requalification ou de division créant ainsi son lot de frustration et de tension au sein de notre profession.

Le bureau local Force Ouvrière continuera à se battre pour la catégorie A pour tous les officiers.

Le bureau local Force Ouvrière continuera à se mobiliser pour la fusion des grades surveillants/ Brigadiers et 1er surveillants / Majors.

Le Bureau Local Force Ouvrière attend des réponses fortes, les conditions de travail des officiers doivent être au cœur des discussions avec une refonte des fiches de postes. Force Ouvrière réclame une vraie reconnaissance des personnels à la hauteur de leur investissement et engagement.

Lire le communiqué

150 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr