Prison de Clairvaux : 4 ans...



Voilà déjà 4 ans, Urvoas, depuis condamné, coupait la tête à notre prison, la Maison Centrale de Clairvaux.

Quatre ans après, le travail d’usure orchestré par l’administration effectue son petit bout de chemin. Les personnels qui ont connu cette époque de négociation ou de combat, ont été marqué au fer rouge, avec des séquelles psychologiques indéniables.

FORCE OUVRIERE n’admet toujours pas cette décision injuste tant sur les motifs, que sur la manière.

FORCE OUVRIERE ne comprend toujours pas à qui profite cette décision. Clairvaux a toujours sa place dans le parc immobilier pénitentiaire.

FORCE OUVRIERE a proposé des projets d’établissements à la DI, DAP et à l’actuelle Garde des Sceaux. Projet d’intérêt public pour le territoire et viable puisque nos idées fleurissent à droite et à gauche dans les prisons françaises. Aucune réponse, aucune expérimentation, rien ; silence total de Madame Belloubet !!

Nous prenons cela, comme du mépris !!!

Aujourd’hui, en pleine crise de COVID, les personnels de Clairvaux, responsables et solidaires avec les établissements qui souffrent aujourd’hui, n’ont pas pu commémorer ce 27 avril.

Mais ne croyez pas que cette date soit tombée dans l’oubli.

On fera le bilan à la fin et certains ont du souci à se faire. Des choses vont devoir changer et la politique de l’établissement aussi...

Prenez soin de vous et de vos familles....

Clairvaux un jour, Clairvaux toujours !!!


Lire le communiqué

613 vues