Prison de Châteauroux : Transfert Immédiat !



Ce Lundi 28 Septembre 2020 vers 09 h 15 nos collègues paieront les frais d'une direction LAXISTE par le même individu qui a agressé notre collègue 72 H plus tôt. Lors de son passage en commission de discipline celui-ci mécontent que la Directrice Adjointe lui demande de sortir pour délibérer, va alors se retourner et asséner un coup-de- poing au visage du 1er surveillant, le blessant à l'arcade sourcilière, deux autres collègues seront également blessés lors de cette intervention.

Les trois collègues seront conduits aux urgences de l’hôpital pour bénéficier de soins, accompagnés par la Directrice Adjointe présente lors des faits.


Notre collègue, 1er Surveillant héritera de 5 points de suture à l'arcade et 4 jours d'ITT.

Les deux autres surveillants se verront administrer 1 jour d'ITT.

Madame la Directrice, lors de notre dernier communiqué FORCE OUVRIÈRE,vous avertissez de la gestion difficile de ce détenu, pour un personnel de plus en plus démuni face aux multiples agressions. Quand allez vous réagir et écouter vos personnels qui eux sont sur le terrain et prennent des risques, malgré le « syndrome de la toute-puissance » dixit notre Directeur interrégional.

Madame la Directrice vous demandez à vos agents et autres subalternes de prendre leurs responsabilités,quand allez vous prendre les vôtres et venir plus souvent sur le terrain rencontrer vos personnels qui sont de plus en plus colère de votre IRRESPONSABILITÉ.

FORCE OUVRIÈRE exige l’arrêt immédiat de l’hémorragie d'agression, pour cela changez de politique envers la voyoucratie !

FORCE OUVRIÈRE s'insurge du dédain que vous démontrez chaque jours envers votre personnel qui ne cachera pas longtemps votre incompétence et votre antipathie envers eux.

FORCE OUVRIÈRE réclame le transfert immédiat avec présence des ERIS.

FORCE OUVRIÈRE portera une attention particulière des suites données à cette agression.

FORCE OUVRIÈRE prendra ses responsabilités.

FORCE OUVRIÈRE exige, une fois de plus, de véritables moyens de dissuasions (P-I-E, bombe incapacitante etc ) afin de canaliser de la meilleure de façon à stopper les excès de violence des PPSMJ.

FORCE OUVRIÈRE apporte son soutien à nos collègues blessés, et sera présent pour les aider et les soutenir dans leurs éventuelles démarches.


Lire le communiqué

429 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr