Prison de Châteauroux : L'OIP impose sa loi ! L'administration se couche !



Encore une fois la justice française prouve que les droits sont faits pour ceux qui les enfreignes et non ceux qui les font respecter.

L'OIP a exigée l'extraction médicale d'un détenu du CP CHATEAUROUX suite aux allégations téléphoniques de ce dernier. Sans avoir de scrupule cette organisation a une nouvelle fois jetée l'opprobre sur le professionnalisme des agents de l'administration pénitentiaire ainsi que les personnels médicaux de l'établissement alors que nous avons amplement fait nos preuves durant la gestion de crise du COVID-19.

Les exigences pro-détenus de cette organisation ont menée à l’agression de notre collègue Bruno qui se verra attribué deux jours d'ITT pour ses blessures. L'agresseur a attendu son départ en extraction pour tenter d'étrangler notre collègue et lui assener un coup de coude à l'arrière de la tête. Une extraction médicale totalement inutile qui a également mise en danger les personnels composants l'escorte ainsi que les personnels médicaux du Centre Hospitalier de Châteauroux compte tenu de la dangerosité du détenu et de la situation.

De retour sur établissement le détenu n'a même pas été affecté en cellule disciplinaire car selon l’administration, en dehors des règles d'une mise en prévention. Pourtant l'incident n'était pas clos puisque la personne détenue a été ingérable tout du long de son extraction médicale et qui plus est plusieurs objets transformés dans le but de servir d'armes ont été trouvé et retiré de la cellule de l'individu en question mettant de ce fait la sécurité de l'établissement et de ses personnels en péril.


Nous souhaitons un prompt rétablissement à notre collègue et saluons le professionnalisme des agents présents.

FORCE OUVRIERE exige une sanction disciplinaire exemplaire pour cet énergumène ainsi que son transfert disciplinaire immédiat à l'issue de sa sanction.

FORCE OUVRIERE exige également plus d'écoute, de respect et de reconnaissance pour les personnels pénitentiaires de la part de nos administrateurs à l'abri derrière leurs bureaux.


Lire le communiqué

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr