Prison de Châteauroux : CRAQUELIN la série évènement



Résumé de l’épisode précédent : Après le carnage, l’esquive


3 agents dont 2 Premiers Surveillants sont agressés par une personne détenue qui ne devrait plus être à Châteauroux depuis belle lurette. Sans doute certains auront confondu Châteauroux et Château-Thierry... Peu importe les blessures des agents et les angoisses de leurs familles, le petit confort des usagers de notre service public est bien plus important. A Châteauroux on ne s’embête pas avec les gardes-à-vues, on planque les détenus à l’UHSA.

Episode 2 : Le retour de l’homme bête

De retour de l'UHSA soi-disant soigné de ses troubles comportementaux, ce charmant usager du service public nous revient plus en forme que jamais insultant et menaçant les agents de Châteauroux. Il déclare avoir l’intention d’utiliser une arme lors de la prochaine agression dont il sera l’auteur. L’efficacité d’un séjour à l’UHSA est remarquable. Bien entendu nous ne parlons pas ici d’efficacité médicale, mais bien d’efficacité de neutralisation des processus judiciaires et d’efficacité dans la mise en danger des personnels.

Nous félicitons chaleureusement notre direction pour sa capacité à passer sous les radars et son don pour la prestidigitation. La manœuvre pour éviter à notre cher pensionnaire d’être confronté à ses agissements lors d’une garde à vue en le faisant disparaître à l’UHSA, est aussi furtive que la communication de notre direction.

Les agents ne seront pas informés du retour de cette personne détenue avant d’être insultés ou menacés ! Une communication minimale verra le jour suite à notre sollicitation par mail de la direction.

Le confort de nos pensionnaires et la tranquillité de nos « responsables » le WE étant la priorité absolue de notre établissement, un tout nouveau service est proposé au Quartier DISCIPLINAIRE, le dépannage de tabac par l’administration ! En effet, pour les féliciter de leur bon comportement envers le personnel, nous leur dépannons du tabac, après tout, ça serait dommage d’être emmerdé le WE...

Dans le prochain épisode : Un ciel rougeoyant

Nous exigeons que la règlementation soit appliquée au QD afin que le D cesse de signifier dangereux mais retrouve son sens, Disciplinaire Nous exigeons le transfert ASAP de ce détenu.

Le climat est électrique, l’ambiance est pesante. Il flotte dans l’air des effluves de caoutchouc et de pin. Brusquement une clameur rauque se fait entendre, le ciel rougeoie, il se répand une odeur âcre de brulé. Soudain le téléphone sonne...


Lire le communiqué

240 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr

© SNPFO 2019 - Tous droits réservés. Réalisation Pôle Communication SNPFO.