Prison de Bois D'Arcy : Compte-rendu audience DAP/DI/PRÉFET



Ce mardi 6 octobre 2020, lors de la visite du DAP, du Directeur Interrégional et du Préfet au Centre Pénitentiaire de Bois d’Arcy, les organisations syndicales ont été reçues.

Même si nous n’avions que 20 minutes d’échange, nous avons pu faire remonter les difficultés que nous rencontrons au sein de notre établissement.

Le bureau local FORCE OUVRIERE a pu faire remonter les principales difficultés que nous rencontrons et que nous partageons avec les autres établissements de la Région Parisienne.

Comme nous avons pu le dire, même si l’action sociale au sein du Ministère de la Justice a bénéficié d’une augmentation de 7%, il nous faut avoir une politique sociale ambitieuse et à la hauteur de nos espérances.

A l’arrivée de chaque promotion de surveillants, les mêmes difficultés se présentent pour les collègues, principalement trouver un logement et des places en crèche.

Ce problème récurent doit trouver une issue, à l’heure où on parle de fidélisation des agents.

Nous avons également évoqué les difficultés liées à la sécurité. Le nombre de projections grandissant, même si notre Directrice nous dit ouvertement que ce n’est pas grave, le plus important pour elle étant le calme en détention... Alors que des outils ont déjà été retrouvés dans les colis... Le calme pour Madame la Directrice passe avant la sécurité du personnel dont elle en a la charge, pour preuve elle a été capable de rouvrir une des cours de promenade durant le confinement pour acheter la paix sociale.

Pour terminer, nous avons évoqué les difficultés rencontrées avec la Direction ces derniers temps.

Nous avons fait savoir au DAP même si le Directeur Interrégional lui en avait fait part, qu’un audit avait eu lieu à Bois d’Arcy sur les risques psychosociaux, et que notre position était ferme là-dessus, que nous attendions le compte rendu afin de faire cesser au plus vite certains agissements avant qu’il arrive un drame... Il nous fallait évoquer ces difficultés car beaucoup trop de collègues souffrent, et il faut mettre un terme à cela, car on ne peut laisser les gens agir en toute impunité.

Nous en avions tellement à dire, mais laissons les choses se faire maintenant. Comme le dise certaines personnes, nous on peut se regarder dans la glace... Madame la Directrice a pu compter sur le soutient sans faille d’un syndicat à la colombe qui a fait l’éloge des travaux de rafraichissement qu’elle a entrepris et des caméras posées sans passer par le CTS, et les travaux électrique. Ce syndicat n’a soulevé aucunes problématiques de l’établissement, pas très courageux...

FORCE OUVRIERE VOS ATTENTES NOS PRIORITES


Lire le communiqué

262 vues