Prison de Besançon : Un vendredi noir et un triste bilan




Ce Vendredi 24 Avril 2020, vers 15h30, suite à un incident survenu la veille, un changement de cellule est ordonné pour deux détenus d'une même fratrie. Ces derniers refusent catégoriquement d'être séparés.

C'est alors que nos quatre collégues vont faire face à une débauche de violence physique, victime des coups portés par leurs agresseurs.

Le bilan est très lourd :

L'un a deux cotes cassées. Le second une dent cassée. Un autre avec un probléme de vertébres.

Et le dernier une main gonflée.

Le SLP Force Ouvrière félicite l'ensemble des agents présent sur place pour leur professionnalisme.

Le SLP Force Ouvrière ne peut tolérer tout déferlement de violence à l'égard des personnels pénitentiaires tout corps ou grades confondus. Si certains évoquent qu'il s'agit des risques du métier, pour Force Ouvrière, il faut mettre un terme à cette banalisation d'agressivité qui malheureusement s'amplifie au fil des mois et des années.

Le SLP Force Ouvrière souhaite un prompt rétablissement à nos collégues meurtris dans leur chair. Nous leur apportons un soutien indéflectible et nous tenons à leur disposition dans leurs démarches.

Le SLP Force Ouvrière exige de la direction une sanction maximal de quartier disciplinaire et réclame une peine pénale exemplaire.

Lire le communiqué

399 vues

Posts récents

Voir tout