Prison de Bayonne : Cluster en Perdition...



Après des mois de souffrance, de mépris et de mensonges, appuyé par le mutisme de la Direction Interrégionale de Bordeaux, les personnels de la maison d’arrêt de Bayonne doivent faire face aujourd’hui, à la désertion de la CE qui a décidé de prendre des vacances en même temps que la cheffe de détention.

Alors que l’établissement vient d’être déclaré « cluster Covid » notre cheffe d’établissement part en congés avec la bénédiction de la DISP de Bordeaux. En effet, pas moins de trois officiers arrivants des quatre coins de la DISP pour prendre le relais de la direction la semaine prochaine.

Mais ça veut dire quoi ? Quelle est cette mascarade ? Ne sommes-nous pas en situation de crise ?


Tous les jours nous devons faire face à l’absence d’agents diagnostiqués « positifs » ou « contacts ». Jusqu’à quand l’établissement va-t-il pouvoir fonctionner ? Les prochains jours annoncent une situation RH très compliquée.

De plus, que s’est-il passé depuis le premier cas avéré ? RIEN !

Désinfection des locaux, NON. Du savon, NON . Des essuie-mains, PARFOIS !

Aucun renseignement pour les cas contacts si ce n’est d’effectuer un test. Mais non Madame la CE, la procédure recommandée par l’ARS nest pas celle-là, et la situation sanitaire de l’établissement aujourd’hui, vous en êtes entièrement responsable. Vous allez nous dire, j’ai organisé un « dépistage COVID », oui mais, il va servir à quoi puisque le confinement et les délais ne sont pas respectés !

Vendredi 16 octobre, avant votre départ en congés vous avez, par mail remercier une nouvelle fois les agents. En effet, bon nombre d’entre eux, font preuve dune grande disponibilité, d’adaptabilité et de professionnalisme. Qualités qui n’ont pas été reconnues à leur juste valeur par l’attribution de la « prime COVID », ni par vous, puisque vous vous entêtez à mettre en danger VOS personnels.

Vous n’avez donc retenu aucune leçon ?

Et pourtant un précédent existe, lors du confinement vous avez déserté l’établissement et la région, pour vous rendre dans le Grand-Est, région la plus touchée !

FO Pénitentiaire s’indigne de votre comportement en TERMES de gestion RH et de sécurité sanitaire.


Lire le communiqué

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr