Prison de Béthune : COVID-19


Suite à la positivité au test Covid de plusieurs personnels, le bureau local Force Ouvrière apporte tout son soutien à nos collègues ainsi qu’à leur famille dans ce moment difficile qu’ils traversent.


Après avoir été contacté par La Voix du Nord dans l’après-midi du 23 octobre, le bureau local Force Ouvrière ne peut être qu’indigné par les propos tenus par le syndicat UFAP dixit La Voix du Nord, nous citons :

« Normalement, un plan de continuité est mis en place, on fait appel aux postes de journée (la maison d’arrêt compte 66 surveillants, tous postes confondus mais ici à Béthune, ce sont des profils spécifiques avec des problèmes de santé et où une inaptitude à la détention. »


Une HONTE de tenir de tels propos de la part d'un syndicat, êtes-vous médecin ?

Le bureau local Force Ouvrière vous invite à aller à la rencontre des personnels de journée et à leur dire droit dans les yeux la teneur de vos propos que vous avez tenu au journaliste de La Voix du Nord !!

Le bureau local Force Ouvrière tient à préciser que le Plan de Continuité concerne l’ensemble des personnels et pas seulement les postes fixes, avant de dire certaines choses, il faut s’en assurer !!

Le bureau local Force Ouvrière apporte la précision que les repos ne sont pas suspendus jusqu’à nouvel ordre comme vous avez pu le dire, « dixit La Voix du Nord ». Les agents rappelés ont répondu présent sans la moindre animosité dû à la situation et que les Erif ont été rappelés sur la maison d’arrêt suite à la mise en quarantaine de l’équipe 6 dans l’attente des résultats des tests la semaine dernière.


ARRÊTEZ DE DIVISIER LES PERSONNELS !

Après avoir divisé les personnels gradés avec votre réforme du corps de commandement en laissant les gradés de roulement sur le côté en favorisant un certain nombre de premiers surveillants à pouvoir accéder au grade d’officier (catégorie B), tiens donc, maintenant, vous êtes « POUR » la catégorie B pour une certaine catégorie de personnels mais vous êtes « CONTRE » la catégorie B pour les surveillants, surveillantes et pour le reste des gradés laissés sur le bas-côté de la route.

Ces personnels ne sont pas assez compétents, professionnel ??

Nous devons tirer notre profession vers le haut et pas vers le bas !!!

Suite aux nouvelles mesures prises par le gouvernement, suite au placement de la région des Hauts de France en Alerte Maximale, suite à la recrudescence des cas Covid, le bureau local Force Ouvrière demande :

  • -  Un dépistage massif pour les personnels de l’établissement,

  • -  le reconfinement Total de la Maison d’Arrêt de Béthune afin de protéger les personnels et leur famille.

Lire le communiqué

190 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr