Prison d'Orléans-Saran : Union des Félons Aliénés et Postiches



Le lundi 01 mars 2021, le personnel de l'établissement a été outré par un communiqué émanant du syndicat local UFAP qui décide de cracher son venin sur une collègue.

Ce communiqué est un ramassis de mensonges rédigé afin de nuire au professionnalisme d'un personnel d'encadrement qui ne reçoit que des éloges de la part de sa hiérarchie.

En effet, comme à son habitude le syndicat local de l’Union des Félons Aliéné et des Postiches du CPOS ne peut s'empêcher d'essayer de briller à travers des calomnies.

Ce « syndicat » jette la pierre sur notre collègue qui n'a pourtant fait que son travail. Le Secrétaire Local de ce syndicat de vendus, est aussi un personnel d'encadrement. En représentant syndical accompli, il a dit à la Cheffe de détention : « Il faut que tu la lattes cheffe, n'attends pas, fais le de suite !!! ». C’est bizarre que ce « syndicat » n'en parle pas dans son torchon. Souffrirait-il de la même amnésie qui l’empêche de se rappeler qu’il a vendu tout une profession pour une paire de chaussures ?

Dans vos diatribes, vous émettez l’idée que la collègue ne franchirait pas la grille du PCC. Une nouvelle fois vous devriez vous renseigner, vérifier les postes qu'elle occupe et a occupé. Évidemment, vous n'avez pas le temps. Etre présent au sein de la détention, vous empêcherait de passer votre temps à 4 pattes à cirer des pompes.

Vous éructez sur notre collègue pour mieux cacher que grâce à votre surveillant référent/acteur, un élève passe la serpillière dans la cellule d'un détenu. Encore une fois bravo pour la vision UFAPienne de la revalorisation du métier!!! Si vous vous interrogez sur les causes qui font que ces jeunes professionnels ne souhaitent pas revenir au sein de l'établissement, dites vous que leur ambition est différente de la vôtre. Ils choisissent eux de ne pas passer leur vie à ramper.

Soyez assuré, même si cela vous dérange, que notre collègue possède toutes les capacités et remplie les conditions pour devenir lieutenant. Son nom n’apparaîtra pas comme c’est le cas pour d’autres, sur une liste d'un coup de baguette magique.

Concernant votre invitation pour une éventuelle adhésion au sein de votre clique, sachez que cela ne peut pas se faire. Pour être UFAP compatible, il faudrait être intellectuellement limité, et expert en trahison, mensonge et hypocrisie.

Le syndicat local Force Ouvrière vous rappelle que notre collègue a toujours été une grande professionnelle, loyale envers sa hiérarchie (ce qui ne veut pas dire lécher les bottes). Elle ne s'est jamais permise elle, d'avoir son téléphone portable au sein de la détention et encore moins d’insulter les collègues qui lui rappellent que c’est interdit. A méditer !!!

Vous ne voyez pas plus loin que ce que votre langue ne peut lécher ! Vous êtes bridés par vos ambitions personnelles qui vous empêchent de voir l’intérêt collectif et plus encore de le défendre. Le syndicat local Force Ouvrière vous rappellera l’histoire d’Icare qui à vouloir voler trop près du soleil, s’est brûlé les ailes.

Lire le communiqué

264 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr

© SNPFO 2019 - Tous droits réservés. Réalisation Pôle Communication SNPFO.