Prison d'Orléans-Saran : Rébellion, feu de cellule !!!



Ce lundi, deux détenus ont décidés de mettre de l'animation au sein de l'établissement.

L'animation commencera par le bâtiment MAH2 où le détenu O. décide de répondre aux injonctions des agents de façon négative et en se rebellant lors du départ promenade aux alentours de 08h20.

En effet, les agents lui demande de s'habiller correctement car ce dernier avait pris l'initiative de montrer son caleçon mais il fait mine de ne pas comprendre. Face au comportement du détenu, la décision est prise de lui demander de regagner sa cellule mais il refusera en faisant preuve d'inertie physique et de rébellion.

L'alarme a été déclenchée et le détenu O sera tant bien que mal maîtrisé car il ne se laissera pas faire.

Il sera mise en prévention au quartier disciplinaire et notre collègue Dimitri sera blessé durant la maîtrise. Notre collègue Dimitri sera conduit à l'unité sanitaire par le gradé de service puis à l'hôpital.

Vers 08h45, le détenu D., pensionnaire du CDH, décide de mettre le feu à son matelas.

La gradée de roulement décidera de faire équiper 3 agents d'ARI afin d'intervenir et de faire sortir le détenu.

Le détenu D sera placé au quartier disciplinaire. Une bonne partie de la détention sera évacuée puis placée dans les cours de promenade et les détenus du rez-de-chaussée seront mis dans deux salles d'activités.

Nos deux collègues Clélia et Damien vont inhaler de la fumée. Les pompiers qui se sont rendus sur les lieux ont pu les examiner.

Durant cette intervention, il a été une nouvelle fois constaté que le RIA était défectueux.

Face à ces deux incidents, les personnels ( Tous corps et grades confondus) ont fait preuve de sang-froid, de professionnalisme comme à leur habitude. Le bureau local Force Ouvrière souhaite un prompt rétablissement à nos collègues Dimitri, Clélia et Damien.

Le bureau local Force Ouvrière tient à féliciter l'ensemble des personnels qui ont du faire face à ces évenements.

Le bureau local Force Ouvrière demande à la Direction de se pencher sur le problème des RIA afin que l'ensemble de ces derniers soient équipés de façon à éviter tout sur incident. Nous ne sommes pas des spécialistes du feu si en plus de cela on a du matériel défectueux, on ira pas loin. Voilà ce qu'il nous faut.


Le bureau local Force Ouvrière déplore une nouvelle fois une prise en charge plus que laborieuse.

Lire le communiqué

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr