Prison d'Orléans-Saran : Compte-rendu de la réunion avec Mr Bredin, Directeur de l'AP



La réunion a débuté par un discours du DAP où il a fait part de ses regrets de ne pas s'être déplacé plus tôt sur le Centre Pénitentiaire d'Orléans-Saran alors qu'il en avait plusieurs possibilités comme :

L'Ouverture de L’Établissement Les inondations de 2016 Le 26 mars 2020 (début de la crise accrue du COVID sur le CPOS)

Il a précisé que sa venue sur le CPOS, est la première visite qu'il fait sur les établissements lourdement impacté par le COVID 19 au niveau national car, malheureusement, nous sommes le seul établissement ayant perdu un personnel de surveillance.

Le DAP a poursuivi par un bilan sur la crise COVID 19 sur le plan national. Concernant la crise COVID 19 au niveau du CPOS, le DAP a accentué sur la bonne gestion qui a été mis en place pour les cas positifs, les suspicions et les parloirs.

Il a continué par rendre un bel hommage à notre défunt collègue Claude LOMBARDO.ainsi qu'à sa famille. En accord avec la Garde des Sceaux, le DAP a décidé de décerner à titre posthume, la Médaille d'Honneur de l'Administration Pénitentiaire à notre collègue qui sera remise à la famille.

Par la suite, un point a été fait sur le CPOS où le DAP a indiqué que c'était un bel établissement avec une bonne ressource humaine contrairement à d'autres établissements de la DI de DIJON.

A la fin de son allocution sur notre établissement, le DAP a donné la parole aux Organisations Syndicales.


FORCE OUVRIERE a pris la parole pour évoquer 6 points :

Le DOJO « Claude LOMBARDO » : Suite à une lettre ouverte qui avait été remise à Madame BOILLEE (Cheffe d’Établissement), et dans l'attente de la validation de la famille relative à l'inauguration du DOJO , Force Ouvrière a demandé la présence du DAP ainsi que si possible celle de la Garde des Sceaux pour l'inauguration et afin que notre collègue puisse avoir un digne hommage.

Les Congés Bonifiés Le DAP a réalisé que suite à la crise COVID 19, il y avait un flou réel mais que le Bureau RH 4 a repris son service normalement et qu'il ne resterait que 280 dossiers à traiter pour la mi-juin. Il a demandé un cadrage NATIONAL à ce sujet en confirmant et en proposant: La non privations des droits (pour les agents en fin de droits) Une prolongation de la période d'octroi afin que les agents puissent partir Un report des congés à l'année prochaine pour ceux dont la date est déjà passée.

Les Personnels de Surveillance sur le CPOS Malgré le fait d'avoir 11 postes prévus sur le CPOS, de nombreux départs suite à des détachements ou des mutations pénalisent l’effectif de l'établissement. Pour cela, Force Ouvrière. a demandé au DAP d'accentuer sur des rajouts de poste de surveillants et de Premiers Surveillants en sortie d'école.


La prime COVID Le DAP a indiqué qu'à l'heure actuelle, il était dans l'attente de l'enveloppe de MATIGNON qui arriverait normalement ce vendredi.

Concernant les trois montants données, une durée de 56 jours (période COVID) a été statué et ce serait au prorata.

Il a précisé que les personnels ayant été mis en quatorzaine sur décision de la Direction ainsi que les agents postés en télétravail ne seront pas lésés.

Toutefois, les agents postés en AAE, le prorata se mettra en place en fonction du nombre de jours d'absences.

Le DAP précise que la mise en paiement de la prime COVID pourra se faire soit sur le mois de Juillet ou le mois d'Août au regard du cour temps qui reste.

Le budget du CPOS Force Ouvrière a évoqué un fort taux de projections durant la période COVID 19 et a demandé la pose de filets anti-projection au niveau des cours de promenade et des filins anti-hélicoptère au niveau de la Cour d'Honneur. Le DAP a répondu qu'une étude était en cours, qu'à partir du 1er trimestre 2021 les travaux pour ce projet va débuté pour une durée de 5 mois. Il a poursuivi qu'à la suite de sa visite, une étude va être demandé pour les filets anti- projections vu les buttes autour de l'établissement.

La S.A.S. La livraison de la S.A.S. serait entre le troisième et quatrième trimestre 2022. Le DAP a indiqué qu'actuellement, une réflexion était en cours concernant le secteur semi-liberté et le Q.S.L dans l'attente d'un futur projet au niveau du Q.S.L.

L'UFAP a pris la parole en évoquant la réception d'un mail provenant de la veuve de notre collègue. Ce mail faisait état d' une réponse de l'Administration Pénitentiaire relative à la non reconnaissance en maladie professionnelle suite au décès de son mari dû au COVID 19.

Le DAP a rebondi sur ce mail dont il n'a pas eu connaissance et qu'il allait diligenté une enquête au sein de ses services car ce mail était contradictoire à sa visite au sein de l'établissement et de ses engagements pris vis à vis de notre collègue et de sa famille.

Il a bien expliqué qu'il n'était pas compétant sur la reconnaissance en maladie professionnelle car c'est une procédure d'ordre médical. Il précise aussi que c'est une procédure normale suite à la décision nationale donnée par le Premier Ministre.

Par la suite, l'UFAP a poursuivi par le projet du surveillant acteur qui a été signé en date du 11 février 2020 où il demande l'accompagnement de la DAP et du DI pour sa mise en place.

Le DAP a mentionné qu'à ce sujet, il y avait un décalage entre les discours et la réalité du terrain mais que d'ici automne 2020, une rediscutions à ce sujet va être mis en place.

L'UFAP a terminé par la Réforme du Corps de Commandement où le DAP a évoqué une remise en place.

Pour finir, la CGT a pris la parole en demandant une explication de texte suite à la parution de la note du 02 juin concernant la phase 2 du déconfinement et plus précisément sur la prise en charge des sacs de linge lors de la découverte d'objets illicites trouvés.

La CGT demandera l'évolution du projet ELAC élaboré par Force Ouvrière et validé lors du dernier CTS . Le DI a précisé que le projet devrait se faire durant l'année 2021 dans l'attente de l'apport d'effectif demandé par Force Ouvrière.

Après avoir entendu les OS et apporter des réponses aux différentes questions le DAP clôture l'audience.


Force Ouvrière remettra un courrier ainsi qu'un projet pour l'établissement au DAP.


Lire le communiqué

480 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr