Prison d'Orléans-Saran : Agression, Prise d'otage. Nous disons STOP !!!



Le CPOS n'échappe pas à la vague de violence dont peut faire preuve la population pénale en vers le personnel.

Tout commence le jeudi 31 décembre 2020, lors de la sortie de la personne détenue L de sa cellule au Quartier Disciplinaire vers 11h50 pour son passage en commission de discipline, cette dernière décide d'agresser gratuitement notre collègue Clément.

En effet, au moment de la palpation de sécurité le détenu L assène un violent coup de tête à l'agent . Il sera maîtrisé tant bien que mal. Lors l'intervention notre collègue sera blessé et se verra délivrer 10 jours d'arrêt.

Le détenu L s'est fait remarqué dès son arrivée au sein de l'établissement le 29 décembre 2020, il était en provenance de l'UDV du CD CHÂTEAUDUN.

Le samedi 02 janvier 2021, lors de la distribution du repas du soir vers 18h00 au premier étage de la MAH 1, après l'ouverture de la cellule 134, le détenu N.D décide de prendre en otage notre collègue Mathieu. Ce détenu qui est arrivé à l'établissement fin juillet suite à la mutinerie du CP Rémire Montjoly a saisit notre collègue à la gorge avec une arme artisanale (une brosse à dent reconditionnée en poinçon) en lui disant : « Donne moi tes clés ou je te plante ».

Mathieu tentera de le raisonner, mais face à une telle détermination, ce n'était que perdu d'avance. La collègue Mohanna présente sur les lieux déclenchera l'alarme.

Les deux auxiliaires d'étage aideront Mathieu pour la maîtrise du détenu avant que les autres collègues arrivent en renfort. Le détenu sera placé en prévention au quartier disciplinaire où il se venta de son acte.

L'ensemble du personnel a fait, comme à leur habitude, preuve d'un grand professionnalisme et d'un sang froid inouï face à cette situation plus que grave. Notre collègue Mathieu aura trois jours d'ITT ( mais il avait un nouveau rendez-vous aujourd'hui au niveau du service médico-légal au CHRO).

Le lendemain, le PPSMJ partira en GAV vers 11h00 mais elle sera levée vers 16h00 pour qu'il soit hospitalisé.

Le syndicat local Force Ouvrière remercie l'ensemble du personnel qui a pu être présent lors des différents retard de service.

Le syndicat local Force Ouvrière apporte tout son soutien à nos collègues et les accompagneront dans leurs démarches administratives et judiciaires.

Le syndicat local Force Ouvrière souhaite un prompt rétablissement aux collègues qui ont été meurtris dans leur chair.

Le syndicat local Force Ouvrière exige une sanction disciplinaire et judiciaire exemplaire.

Le syndicat local Force Ouvrière exige le transfert de ces deux détenus à l'issue de leur peine au quartier disciplinaire.

Le syndicat local Force Ouvrière vous annonce aussi que notre collègue Claude LOMBARDO a eu la légion d'honneur à titre posthume.


Lire le communiqué

187 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr