Prison d'Alençon Condé-sur-Sarthe : La pataterie condéenne



A Condé sur Sarthe, nous avons depuis quelques semaines un sacré primeur sur le secteur QD qui ne fait que dans la « Patate ».

Tout commence en Maison centrale le 16 Octobre 2020, le détenu A fort de ses 2m06 et 140kg essaie de faire sa loi et intimide les agents. Là, la direction réagit et une gestion ELSP est mise en place. Malheureusement cela ne suffit pas et la première agression est commise.Des agents sont blessés tant en détention que lors de sa mise en prévention au Quartier disciplinaire où deux agents QID sont également blessés pour maîtriser le forcené. Cela dit en passant...un téléphone est découvert sur l'établissement le plus sécuritaire de France lors de l'intervention en cellule QD !

Ce détenu faisant l'objet de plusieurs notes de service et n'ayant jamais connu les recadrages, continue donc son ascension...lors de sa présentation en commission de discipline le lundi 19 Octobre 2020. En effet celui-ci refuse d'obtempérer aux injonctions pour accomplir les différents contrôles de sortie de cellule. Une nouvelle intervention est déclenchée sur la coursive QD! Monsieur le directeur se montrera frustré de cette scène car le détenu ne sera finalement pas présenté...

Quand finirez-vous par comprendre la difficulté de ce secteur? Ne voyez-vous pas que ce détenu montre son potentiel et sa motivation à ne pas rentrer dans le rang ?

Après une petite période d'accalmie, le lundi 02 Novembre 2020, deuxième agression lors de la distribution du repas du midi! Distribution de patates à gogo et de coup de genoux sur les agents.Le détenu « primeur » sort son épingle du jeu et montre encore une fois son potentiel et sa volonté de casser du bleu. Notons néanmoins la qualité et la solidité des visières des casques d'intervention et accessoirement la ténacité et le cran de vos agents.

Le Jeudi 05 Novembre 2020, troisième agression, le primeur saisit le bras de l'agent lors du repas et assène de violent coups de pieds dans la grille du SAS de cellule QD. Le gradé ne pouvant refermer la grille, l'intervention est inévitable! Notre « primeur » spécialiste de la patate redistribue encore à volonté et une fois de plus les équipements de sécurité éviteront un carnage.

Monsieur le directeur, nous espérons que face à cet individu violent, jouant de son physique sur votre personnel (et particulièrement féminin), vous adapterez sa prise en charge sur le secteur du Quartier d'isolement...et rappelez-vous que votre équipe QID est parfaitement à la hauteur d'une telle gestion (ne vous en déplaise).

Le bureau local Force Ouvrière s'indigne une fois de plus du comportement de notre Direction. Au lieu de vous inquiétez de la présence des caméra- piétons un peu d'humanisme ne serait pas un luxe..Prendre des nouvelles d'un agent blessé dans l'exercice de ses fonctions pourrait ressembler à du savoir-vivre...

Lire le communiqué

348 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr

© SNPFO 2019 - Tous droits réservés. Réalisation Pôle Communication SNPFO.