PREJ de Rennes : Logique pénitentiaire



Ce mardi 9 juin fut le reflet de la gestion ahurissante de l’Administration Pénitentiaire s’agissant des extractions judiciaires.

Aujourd’hui à Caen, alors que des agents sont assignés à domicile, l’ARPEJ n'a rien trouvé de mieux que de faire appel à un chauffeur réserviste pour une mission.

Aujourd’hui encore, à Nantes, les agents PREJ sont en renfort en établissements (en plus de ceux venant du QPA), mais on envoie un équipage du Mans afin de faire une mission de Nantes à St Nazaire ! Heureusement, les prix du carburant ont baissé...

Aujourd’hui toujours, dans le même temps au Mans, un équipage de police a dû effectuer une extraction faute d’agents pénitentiaires disponibles.

Si cela n’était pas une gestion de l’argent public cela serait risible.

Si cela n’occupait pas les forces de l’ordre cela pourrait faire sourire.

Force Ouvrière dénonce ces planifications en dépit du bon sens et exige le respect des sectorisations quand cela est possible comme aujourd'hui.

Force ouvrière apporte son soutien aux agents PREJ qui pâtissent de la sous-activité judiciaire et qui, pour certains sont aujourd'hui devenus des travailleurs SDF.

Lire le communiqué

363 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr