Plan de requalification : Ou l'ère de la discorde



A la lecture des éléments dont nous disposons à ce jour, ce que nous, FO, dénonçons depuis les prémices de ce plan de requalification des Corps d’Encadrement et de Commandement, pensé et défini par le précédent syndicat majoritaire (avant les élections de 2018) et l’Administration, se confirme.

De 1: une réévaluation catégorielle et/ou statutaire des personnels doit se faire en partant de la base (les surveillants), en tirant l’ensemble vers le haut et non en scellant la base qui ne voit aucune évolution la concernant.

De 2: les critères flous et pour certains, dénués de sens, n’auront pour effet que d’apporter de l’amertume et de l’opposition entre des personnels gradés qui ne peuvent comprendre ce plan bancal et bourré d’un tel manque de logique.

De 3: ce plan de requalification n’a pour effet que division, tension et sentiment d’injustice pour l’ensemble des personnels. Les surveillants et brigadiers sont laissés sur la touche, une grande partie des gradés travaillent dans un climat « électrique » à cause du manque de clarté et de logique qui entourent les dossiers proposés ou non !

« NOUS AVIONS VU JUSTE DEPUIS LE DEBUT »

Le Syndicat FO Pénitentiaire dénonçait dès le départ les incohérences et le manque de réflexion avant la mise en application de ce plan. Aujourd’hui, les remontées des agents et la manière dont il se met en application nous donnent une nouvelle fois raison. Il est grand temps que certaines décisions aillent dans le bon sens pour tous. Le climat actuel sur le terrain est détestable, le personnel de surveillance, oublié de toutes réformes (fusion des grades, statut, indemnitaire, TA retardés, etc.), attend une réforme qui lui soit bénéfique aussi. Le personnel gradé lui attend d’être traité dignement et avec plus d’équité (critères plus juste, transparence, etc.). Nous ne pouvons qu’être en adéquation avec cette philosophie que nous défendons pour l’intérêt général !

NOUS RESTONS ATTENTIFS A L’ÉVOLUTION, MAIS NE SOMMES PAS LES FONDATEURS DE CE PROJET QUI BAT DE L’AILE ET QUI CRÉE PLUS DE FRUSTRATION QUE DE SATISFACTION

Lire le communiqué

317 vues