Lettre Ouverte à Mme la DISP de Lille



Objet : Proposition de rédaction d’un plan interrégional de sécurisation des établissements pénitentiaires de la DISP de Lille.


Madame la directrice Interrégionale,


J’ai l’honneur de vous solliciter par la présence s’agissant des améliorations appelées de nos vœux en matière de sécurisation des établissements pénitentiaires du ressort de la direction interrégionale de Lille.


En effet sur le dernier semestre 2019, sur sollicitation de notre organisation syndicale, vous avez accepté la mise en place un groupe de travail sur la question de lutte anti-projections. Ce dernier est phase finale de travaux et devrait rendre ses conclusions d’ici l’été, ou au plus tard pour la rentrée 2020. Partant d’un constat préétabli que cette problématique représentait un facteur important d’insécurité pour nos personnels et établissements, il était impératif de pouvoir traiter cette question de manière transversale en y associant tous les acteurs concernés.


Ainsi à la date où je vous écris, nos débats sont orientés tant vers la modernisation des systèmes de sécurité actuels, que par volonté d’en utiliser de nouveau. Les aspects structurels, organisationnels, de formation sont également centraux au regard des évolutions de la législation, de nos pratiques et surtout des comportements de la population dont nous avons la charge.


L’UISP-FO des Hauts-de-France, forte des propositions qu’elle soutien et déterminée pour améliorer la sécurité des personnels qu’elle représente, considère que le chantier qui appelle notre attention ne peut se limiter aux seuls phénomènes de projections. Les réflexions menées à ce titre nous permettent de balayer un large spectre des questions relatives à la sécurité des biens et des personnes, aux fonctionnements des services, à la gestion de la détention, à la formation des personnels, à la gestion des ressources humaines, aux affaires immobilières, à la gestion des marchés avec les prestataires privés, aux relations avec les autorités et forces de sécurité intérieurs, et bien d’autres.


En conséquence, au regard de ce constat, il serait efficient de considérer que c’est toute la thématique « sécurisation des établissements » qui est actuellement abordée. Les pistes de travail, propositions, et engagements relevés à ce jour, construisent jour après jours un projet concret et ambitieux, de compétences tant locales, interrégionales que nationales. Les crédits budgétaires, notamment pour la partie technique, devront être appréciés, demandés et engagés. Les modifications de fonctionnement des établissements devront être partagés par les acteurs locaux, co-construits, et mis en œuvre en respectant un principe d’harmonisation interrégional.


Nous appelons donc de nos vœux que ce groupe de travail « projections » puisse rendre ses conclusions en temps voulu, qu’ils puissent permettre des premières mises en œuvre rapides pour commencer à endiguer ce phénomène, mais nous souhaiterions qu’ils soient le point de départ d’une action commune encore plus ambitieuse, et ce en faveur de la sécurisation de nos établissement.


Beaucoup de nos collègues débordes d’idées et de propositions, je pense notamment aux agents chargés de l’infra-sécurité mais également de nos collègues de roulement qui sont eux, au cœur même du système que nous souhaitons aujourd’hui améliorer. Ces derniers pourraient très largement prendre part à une consultations lancée à l’échelle interrégionale.


L’UISP-FO des Hauts-de-France, n’entend pas menée son action avec utopie mais avec objectivité et optimisme. Depuis plusieurs années, le climat social ne permet plus ou presque de pouvoir construire de véritables avancées pour notre profession et ses personnels. Les agents de terrains se sentent abandonnés à leur triste sort, non écoutés et encore moins considérés. Ce constat, beaucoup le tire, et notre défi respectif est de le prendre en compte et de savoir y répondre. L’absence de mesures concrètes renforcent souvent l’incompréhension et le sentiment que rien n’est fait. Cela ne veut pas dire que la somme des petites améliorations n’est pas efficiente, mais que peut-être, nous manquons de pédagogie, ou utilisons de mauvais moyens de communication.


En ce sens, vous trouverez ci-joint un livret de propositions relatives à la sécurisation des établissements. Ce dernier nous permet également de vous signaler notre adhésion à certaines pistes d’améliorations dont vos services nous ont déjà fait état.


A ce titre, il serait très intéressant au vu des implications respectives, de regrouper et formaliser ces travaux par un relevé de décisions, soumis à la signature des organisations syndicales représentatives.


Cette demande, si elle venait à recueillir votre acquiescement, permettrait premièrement de favoriser le dialogue social, et de surcroit de prendre en considération l’avis des personnels de terrain qui nourrissent nos propositions.


Ne doutant pas de l’intérêt que vous porterez à cette légitime demande, je vous prie d’agréer, Madame la directrice interrégionale, l’expression de mes respectueuses salutations.


Plan Interrégional

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr