Les oubliés du plan de requalification




Pourquoi l’Administration et son fidèle syndicat collaborateur ont-ils choisi de ne retenir que 1400 emplois pouvant basculer de catégorie C en catégorie B... ? Et non 1700 comme l’avait promis la garde des Sceaux de l’époque, même si cela n’était pas satisfaisant pour le FO Pénitentiaire, au moins cela permettait la promotion sociale d’un plus grand nombre d’agent.

Pourquoi avoir exclu de cette promotion miraculeuse :

➢ Les gradés de roulement qui font fonctionner les établissements pénitentiaires la nuit et le jour ?

➢ Les formateurs en établissement, à l’ENAP, en DISP ? ➢ Les gradés des PREJ ? ➢ L’ensemble des Personnels du CEA ? ➢ Pourquoi ne pas faire passer l’ensemble des officiers en catégorie A ?

Et pourquoi avoir volontairement exclu 850 officiers, 1900 gradés et majors et 29 000 surveillants et brigadiers de ce que l’Ufap appelle une réforme exceptionnelle, du jamais vu en matière de promotion !?

Les chiffres parlent d’eux même, les commentaires sont superflus !

Pourquoi avoir choisi la division des personnels ? Tout étant fait aujourd’hui pour diviser le personnel et les monter les uns contre les autres pour une promotion, une prime COVID, ...

Pourquoi l’Ufap choisi la division des Personnels, pourquoi ne pas avoir dès janvier 2018 suivi la mobilisation massive des personnels ce qui aurait, grâce à l’Union syndical avec FO Pénitentiaire et les autres organisations représentatives du personnel de surveillance, permis d’obtenir la catégorie B pour l’ensemble du CEA et la catégorie A pour les officiers.

Non, le choix a été celui de la soumission pour obtenir des miettes. Heureusement que le front syndical a permis toutefois, dès 2018, d’obtenir des avancées pécuniaires.

OUI, aujourd’hui l’Ufap est responsable des arbitrages qu’ils se vantent d’avoir travaillé avec la DAP car, comme ils aiment à le rappeler, ils sont les seuls signataires de ce plan de requalification des fonctions, et les mots ont du sens.

OUI, l’Ufap a fait le choix de la division des personnels, alors maintenant il faut en payer les conséquences.


OUI, l’Ufap a signé un chèque en blanc à l’Administration,

OUI, les représentants Ufap sont les fossoyeurs des Personnels de Surveillance de l’Administration Pénitentiaire.

Vous devez des EXPLICATIONS aux exclus de ce plan de requalification, vous devez leur dire que vous venez de refuser 300 promotions supplémentaires de C en B, vous devez expliquer vos choix à tous ceux que VOUS avez exclu volontairement !

Les Personnels savent pouvoir compter sur la mobilisation de FO Pénitentiaire, peut être devrons-nous aller chercher cette reconnaissance devant les portes de nos établissements et chacun devra savoir où est sa place... DEDANS ou DEHORS !

Lire le communiqué

1,242 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr