EPM de Meyzieu : Quand Printemps rime avec impénitent



Avec l’arrivée des beaux jours, certains bourgeons dépassent nos attentes. Malheureusement nous avons plus affaire à de mauvaises herbes qu’à des boutons de roses.

Pas moins de trois agressions sur personnel pour notre jeune pensionnaire qui agresse à tout bout de champs.

Pour revenir sur les incidents le 15 janvier 2021, présent depuis environ un mois il s’ attaquera violemment a un éducateur en lui mettant des coups de balais au niveau du visage à plusieurs reprises.

Le 24 février 2021, lors de la distribution du repas, ce même mineur jettera le plateau en direction du surveillant sans raison et se permettra même de le narguer.

Et enfin aujourd’hui il tentera de scier ses barreaux dans un premier temps, ensuite fera un refus de réintégrer, avec inertie physique. Alors que le premier surveillant, le raccompagne en cellule il Le ceinturera et lorsqu’ on lui demandera de le lâcher, il lui mettra plusieurs coups de poing au niveau du visage.Il sera maîtrisé au sol, et placé en prévention.

Sur le trajet, il troublera l’ordre dans la détention en incitant ses codétenus à se rebeller et à mettre le feu en détention. Il agressera à nouveau lors du trajet le menant au quartier disciplinaire en donnant des coups de pieds aux agents. Résultats des courses 4 agents blessés.

Le bureau local FORCE OUVRIÈRE souligne le professionnalisme des agents malgré la colère des agents face à un détenu qui réédite les mêmes faits de violence a l’encontre du personnel.

Le bureau local FORCE OUVRIÈRE souhaite un prompt rétablissement aux agents touchés.

Le bureau local FORCE OUVRIÈRE réitère sa demande de transfert et une mutation d’ unité en attendant son transfert.

Lire le communiqué

175 vues