EPM de Meyzieu : Octobre pas Monotone, Acte 2



Les semaines passent et se ressemblent. Octobre tiendra toutes ses promesses.

Mardi 6 octobre 2020, lors de la mise en place du socio, une bagarre éclate entre deux détenus. Lors de la séparation par le surveillant présent au moment de l’incident, celui-ci se blessera. Mais les mineurs ne seront pas inquiétés ils retourneront tranquillement en cellules.

L’agent lui sera en arrêt de travail pour 15 jours.

Mercredi 7 octobre 2020, vers 13h30 lors de la récupération des plateaux repas un détenu jettera en direction de l’agent le plateau et lui donnera un coup de poing au visage et continuera à donner des coups de poing et pieds à l’équipe d’intervention.

Les agents auront 3 et 5 jours d’ITT.

Le jeudi 8 Octobre sera une journée noire pour l’ EPM. Le matin dans un premier temps une bagarre éclatera encore entre deux détenus. Malgré le déclenchement de l’alarme les détenus feront preuve de résistance et continueront à échanger des coups. Plus rien ne semble arrêter cette escalade de violence.

Vers 11h45 suite à la commission de discipline, un détenu placé au quartier disciplinaire dégradera tout sur son passage. Lorsque le premier surveillant lui dira de se calmer il deviendra menaçant. Il faudra intervenir pour mettre fin a l’incident.

Enfin à 14h45 alors que l’ agent retire les yoyos un détenu menacera le collègue en tentant de lui mettre un coup de poing au niveau du visage. S’en suivront menaces et insultes de tous les noms d’oiseaux que nous connaissons.

Résultat de la journée, une fatigue évidente pour le personnel et deux agents en ATA ,avec 4 et 5 jours d’ ITT . Et pour clore notre journée en beauté a 18h45 une agression sur personnel. Nous totaliserons sur cette journées 5 mises en préventions.

Nous attendons toujours les transferts des précédents incidents. Que se passe t’il à l’ EPM du Rhône ? Serions-nous juste de la chair à canon ????Nous attendons des mesures face à ces violences incessantes, la situation risque de devenir chaotique si rien n’est fait rapidement.

Nous avons saisi nos instances Régionales qui seront attentives sur le sujet !!!

Devons nous attendre un drame pour une réaction à la hauteur de la situation ??

Le bureau local FORCE OUVRIÈRE demande le transfert immédiat des nombreux détenus en cause dans les agressions sur personnel.

Le bureau local FORCE OUVRIÈRE souligne le manque de considération de la part de notre hiérarchie.

Le bureau local FORCE OUVRIÈRE souligne le professionnalisme des agents et souhaite un prompt rétablissement aux agents.


Lire le communiqué

108 vues