ENAP : Lettre Ouverte à Monsieur le Directeur



Monsieur le Directeur,

Vous êtes à la tête d’un navire comptant pas moins de 260 âmes depuis maintenant bientôt 2 ans. Quel bilan peut-on en tirer ?

Nous constatons que vous avez promis tant de choses à bon nombre d’entre eux sans pour autant tenir vos engagements, et avez dit tant de choses aux uns tout en disant le contraire aux autres...

« Nombreux de vos matelots » ne vous font plus confiance... Certains en arrivent même à se demander s’il y a encore quelqu’un à la barre ! Même si nous vous concédons que vous êtes très mal entouré !

Nous ne pouvons que constater l’absence de toute communication de votre part. Il aura fallu attendre le 15 octobre 2020 pour avoir un mail adressé, par vos soins, sur la situation sanitaire de l’Énap depuis sa réouverture post-confinement, le 11 mai 2020... et un de votre adjoint le 20 octobre 2020 !

Nous nous interrogeons sur le sens de votre mission. Comment expliquer que des agents aient été accusés de défiance envers la direction alors qu’ils ont tenu une posture fidèle à la déontologie et loyauté d’un agent de service public, et telle que préconisée par vos services ? Cherchez la contradiction !

Alors même que les agents ont tenté à plusieurs reprises de joindre leur supérieure hiérarchique directe, comment expliquer qu’ils aient dû se justifier d’avoir saisi les instances judiciaires ? On aurait pu croire que les rôles étaient inversés... Ils ne se sont pas du tout sentis soutenus par cette hiérarchie directe, qui aurait été dépassée par les évènements !!!

Ces agents ne sont coupables d’aucun manquement ni d’aucune erreur professionnelle. Et là encore, aucune communication, pas même aux membres du service concerné !!! On ne voit rien, on n’entend rien, afin de ne pas faire de vagues. Dans quel but ? Préserver une carrière ?


Nous ne pouvons que constater un désappointement certain dans les services, car nombre de vos cadres ne tiennent pas leur place, ou que d’autres personnels se sentent pousser des ailes, en souhaitant devenir calife à la place du calife !!! L’absence de décisions, favorise les micro-pouvoirs.

Les personnels de l’école attendent de votre part plus de communication sur les sujets importants qui impactent le BON fonctionnement de l’école et que vous preniez des positions claires et adaptées quand cela est nécessaire.

D’ailleurs qu’en est-il de votre « feuille de route », que vous n’avez toujours pas portée à la connaissance des personnels ?

Comme dénoncé à plusieurs reprises en Comité Technique, comment ne pas évoquer également l’opacité de vos décisions, telles l’octroi de la prime Covid, l’élaboration des tableaux d’avancement ou listes d’aptitude, ou encore la création de postes sans aucune concertation avec les Organisations Syndicales, et surtout sans aucun appel d’offre auprès de l’ensemble des personnels !

Nous pourrions également évoquer le télé travail et le fait que l’octroi se fasse par le fait du prince ou de la princesse !

Nous constatons donc que le navire « Énapien » est aujourd’hui à la dérive ; avec le sentiment que la formation, les élèves et les personnels ne vous intéressent guère...

Tous ces points évoqués, et il y en aurait bien d’autres, alimentent le sentiment de méfiance et de défiance, qu’ont les agents de l’Énap, envers vous et vos proches collaborateurs...

Sans chercher la perfection, nous souhaitons retrouver du sens dans nos missions, des objectifs à atteindre collectivement, de la transparence dans la gestion des ressources humaines et que les personnels soient TOUS respectés à leur juste valeur !!!

LA DROITURE et LA RIGUEUR n’empêchent pas l’HUMANISME


Lire le communiqué

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr