AUTORISATION D'ABSENCE... EXCEPTIONNELLE !

Mis à jour : 22 oct. 2020

La crise sanitaire qui nous frappe depuis ce début d’année prend à nouveau une place prépondérante. Des mesures exceptionnelles par un Décret du 5 Mai 2020 ont été prises et des critères bien particuliers ont été établis pour clairement identifier ce que sont les personnes dites vulnérables, qui sont les plus exposées aux formes sévères de la COVID 19.

Au mois d’août 2020, ces critères ont été restreints, par le Décret du 29 Août 2020. Plusieurs associations et organismes ont dénoncés ces restrictions et ont saisi le Conseil d’État.

Le Juge des référés a rendu sa décision de suspendre le Décret du mois d’Août pour plusieurs raisons notamment l’incohérence des « nouveaux » critères restrictifs. Cette décision de suspension, renvoi simplement aux critères établis par le Décret du 5 Mai 2020.

Clairement, si des personnels vulnérables étaient placés en AAE par le Décret de Mai 2020 et qu’ils ont été rappelés au travail après la parution du Décret d’Août 2020, ce dernier étant suspendu, ces personnels doivent se retrouver dans la position ou ils étaient, à savoir en AAE !

FO Pénitentiaire a aussitôt réagi dès le rendu de la décision du référé, le 15 octobre 2020.

Un courrier a été adressé à notre Ministre, Garde des Sceaux le jour même, lui rappelant son devoir de gestion et la situation des personnels vulnérables de notre administration. Le 16 Octobre, nous avions également tapé du poing sur la table du CHSCTM exceptionnel pour se faire entendre dans ces mesures à immédiatement remettre en œuvre !

La Direction de l’Administration Pénitentiaire reste muette encore à ce jour, alors que la situation s’aggrave !!!

Devons-nous rester simples observateurs et regarder la maladie menacer et emporter les Collègues les plus fragiles ???

CERTAINEMENT PAS !

FO Pénitentiaire exige des instructions immédiates, claires, nettes et précises de la DAP à l’intention des Directeurs, Chefs d’établissements, DIOS et planificateurs pour que tout le nécessaire soit mis en œuvre, sans délai. Il est impensable d’attendre plus longtemps que la maladie progresse !!!

FO Pénitentiaire soutien, soutiendra et n’hésitera pas une seconde à mettre devant ses responsabilités chaque acteur de gestion de la chaine administrative si une personne vulnérable devait développer une forme sévère de la COVID, en lien avec son activité professionnelle, alors qu’elle devrait déjà être placé en AAE !


Lire le communiqué

885 vues