Prison d'Écrouves : Mutinerie au centre de détention


Hier 17 avril, vers 18h, une violente mutinerie a éclaté au CD d’Ecrouves. Un acte de rébellion mené principalement par un détenu connu par nos services pénitentiaires pour agression sur personnel, consommation de drogue et fabrication artisanale d’alcool.

Immédiatement les lieux ont été sécurisés et sectorisés, un étage a été évacué par les surveillants de notre structure.

Equipés de lance-incendie à chaque extrémité de demi-coursive, les agents ont pu éteindre le feu à chaque fois que ces protagonistes essayaient de le rallumer, ce qui a permis aux ERIS d’intervenir facilement et en toute fluidité.

Une fois que l’info a été donné par le bureau local Force Ouvrière, une mobilisation inédite et un dévouement remarquable des agents pénitentiaires locaux, mais aussi venant du CP de Nancy et du CD de Toul, se sont portés volontaires pour prêter main forte et maintenir l’ordre au sein de l’établissement.

Aucun personnel n’a était blessé et les dégâts matériels ont pu être limités.

Des transferts ont été organisés le soir même sur Toul, Nancy, Saint Mihiel, Strasbourg, etc.

Le Bureau local FORCE OUVRIERE salue chaleureusement les efforts fournis par l'ensemble des personnels (surveillants, encadrement, commandement, direction, etc)

Merci à Monsieur le Directeur Interrégional et Madame la Sous-préfète de Toul et Monsieur le Député Potier, qui se sont déplacés sur les lieux et ont témoigné de leur soutien et détermination.

Un grand merci aux pompiers de Toul qui sont intervenus avec professionnalisme et merci aux collègues policiers qui ont participé à l’effort en assurant la sécurité périmétrique.

Néanmoins LE SYNDICAT LOCAL FO, regrette le comportement cavalier du syndicat CFDT POLICE, arrivé sur les lieux sans aucune information précise et voulant s’attribuer le mérite de cette intervention.

De plus ce pseudo syndicat se permet de nommer les agents pénitentiaires de MATONS, inadmissible. Encore une fois auprès des medias, ils ont donné des informations erronées sans prendre attache avec les gens de terrain.

Nous demandons l’intervention du Secrétaire Général afin d’obtenir des excuses sur les propos de cet individu.

Lire le communiqué


SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr