Prison de Grasse : Lettre Ouverte à Monsieur de le Chef d'établissement de la maison d'arrêt


Objet : Récompenses suite à la mutinerie du 17 mars 2020 à la Maison d'Arrêt de Grasse

(Application de l'article 83 du Décret n°66-874 du 21 novembre 1966)

Monsieur le Chef d’Établissement,

J'ai l'honneur d'attirer votre attention sur l'opportunité de récompenser les personnels de votre établissement intervenus lors de la mutinerie qui a eu lieu à la Maison d'Arrêt de Grasse le 17 mars 2020.

Comme vous avez pu le constater, tous les agents présents se sont rendus immédiatement disponibles et n'ont pas ménagé leurs efforts afin de maîtriser cette mutinerie et empêcher que nous ne perdions le contrôle de l'établissement. Ils n'ont pas non plus compté leurs heures, restant au delà de la durée de leur service prévisionnel et se rendant disponible les jours d'après.

Plusieurs agents qui n'étaient pas de service se sont également rendus disponibles et, spontanément, sont venus prêter main forte alors qu'ils étaient en position de repos hebdomadaire ou de congés annuels.

Certains personnels ont été particulièrement exposés et n'ont pas hésité à mettre en péril leur intégrité physique pour stopper la progression des mutins et préserver la sécurité de l'établissement.

Beaucoup d'entre eux ont vécu des épisodes particulièrement traumatisants, mais tous ont trouvé la force et le courage de faire face et de faire en sorte que le calme revienne sur l'établissement.

Chacun de ces personnels, tous grades confondus, a fait preuve d'un sang-froid exceptionnel et d'une disponibilité sans faille, que ce soit le jour de l'émeute ou les jours qui ont suivi. Ces journées ont été particulièrement éprouvantes et ont nécessité une présence renforcée en détention, des agents aussi bien que de l'encadrement.

Le professionnalisme et l'abnégation de chacun ont permis que cet événement soit maîtrisé et que le retour au calme se fasse en limitant, autant que possible, les dégâts matériels et les atteintes aux personnes.

Ainsi, tous les agents présents lors de cet incident exceptionnel doivent bénéficier de récompenses à la hauteur des événements et du comportement de chacun.

Il conviendra d'appliquer une gradation dans la nature des récompenses qui pourront leur être octroyées. Il vous appartient, en lien avec les personnels de Direction et d'encadrement présents sur le terrain ce jour-là, d'identifier les agents particulièrement méritants, en prenant en compte leurs actes le jour de l'incident mais aussi les jours qui ont suivi.

Ainsi, le dévouement et le courage de plusieurs agents, tous grades confondus, doit être reconnu au travers de l’application de l’article 83 du Décret n°66-874 du 21 novembre 1966 qui stipule que : «Les récompenses particulières qui peuvent être décernées aux fonctionnaires des services déconcentrés de l'administration pénitentiaire sont :

3° La promotion, sans condition d'ancienneté, après avis de la commission administrative paritaire, à l'un des échelons supérieurs, à la classe ou au grade immédiatement supérieur, après un acte de dévouement ou de courage dûment constaté. Les bénéficiaires de cette mesure conservent dans leur nouvel échelon l'ancienneté acquise dans le précédent, sans qu'elle puisse, en aucun cas, excéder la durée de service requise pour un avancement d'échelon.»

Sachant tout l’intérêt que vous portez aux agents de votre établissement je ne doute pas que vous saurez reconnaître le professionnalisme, le dévouement et le courage dont ont fait preuve les personnels lors de cette mutinerie et que vous saurez identifier celles et ceux qui méritent une récompense toute particulière.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Chef d’Établissement, mes respectueuses salutations.

Lire le communiqué


62 vues