Prison de Bourg-en-Bresse : Bas les masques !


Aujourd'hui, les hôpitaux doivent faire des choix pour savoir quelles personnes sauver... face à ce virus !!!

Au CP de Bourg-en-Bresse les personnels vont faire un choix simple : Marche ou Crève

Tel le roman de Stephen King la direction n'y va pas par quatre chemins. Vous allez tous être en Absence Injustifiée... Suite à l'envoi de son mail de mardi: demain, fini les Autorisations d’Absence Exceptionnelle ! La gestion des heures est la seule donne importante au CP de Bourg en Bresse.

La crise sanitaire au bout de quinze jours: on s’en branle !!!

La santé des personnels: on s’en branle !!! La famille des personnels: on s’en branle !!!

Pour le volet des Risques Psychosociaux on repassera. Vos personnels, nos collègues, Madame, œuvrent depuis le début de la pandémie pour que notre Établissement tourne malgré toutes les difficultés que nous imposent le confinement. Pouvez-vous nous rappeler les incidents graves mettant en péril la sécurité de tous (blocages en cours de promenade, émeutes ou autre... ) qui ont eu lieu sur le CP de Bourg en Bresse depuis le début du confinement !?

On va vous le dire .... car vous partez sûrement trop tôt chez vous le soir: ZÉRO !! Et oui, vos personnels, nos collègues, sont présents au maximum et gèrent la population pénale au quotidien !

Car ce sont les agents en uniforme qui font tourner un établissement pénitentiaire, ne vous en déplaise !!!

Alors puisque vous semblez empressée de communiquer à vos agents, le fait d'avoir trouvé une solution miraculeuse. Solution qui va vous permettre d’avoir ENCORE une belle prime en fin d’année... Donnez-nous plutôt les chiffres en pourcentage des agents qui sont en AAE et qui abusent de la situation selon vos dires.... Ou encore les heures supplémentaires sur le CP de Bourg en Bresse ?

A moins que cela soit un Petit secret. Et surtout pourquoi sortir les enfants des personnels du confinement et les mettre ainsi en danger ??? Pourquoi une telle communication ???

Car oui, nous pouvons mettre nos enfants dans les écoles ouvertes pour le personnel soignant, la police, la gendarmerie etc ....

Cette alternative arrive cependant bien tardivement car cela amène beaucoup d’inquiétude et de questionnements de la part des agents qui ont pris des dispositions pour que leurs enfants puissent bénéficier d'un réel confinement !

Il va donc être possible de faire garder nos enfants, mais à quel prix ??

Par des personnes qu'on ne connaît pas, avec des contraintes horaires qui ne le permettent

pas pour nos collègues qui travaillent en détention...

Rajoutons à cela des déplacements qui, à l’heure actuelle, doivent être les plus restreints possible. L'établissement fonctionne très bien et l'ensemble du personnel joue le jeu et est extrêmement volontaire, et ce, depuis le début !

Parlons aussi de la sécurité sanitaire des personnels pendant cette crise du Covid-19... Suite à l’intervention au niveau national de notre organisation syndicale et aussi devant les tribunaux, nous avons enfin vu l’arrivée de masques ! La communication de l’administration centrale est claire: nous, les agents du CP de Bourg en Bresse pouvons contaminer les détenus car nous ne sommes pas confinés. Alors une gestion drastique de ces masques est mise en place, et la distribution est cantonnée à certains postes! On distribue alors ces masques comme de l’eau dans le Sahara... un pour certains, deux pour d’autres et ce, selon leur poids horaire journalier.. mais pour d’autres zéro !

Les personnels ne peuvent-ils pas se contaminer entre eux, en étant dans des bureaux ou dans des postes protégés à plusieurs ???

Nos tracts sont beaucoup plus longs que vos mails, mais ils sont réfléchis et ne méprisent pas ceux qui, nous allons vous le dire encore, font tourner cet établissement: les agents en UNIFORME !!!

Le Syndicat Local FORCE OUVRIÈRE félicite tous les agents qui œuvrent au quotidien alors qu’ils sont inquiets pour leur famille et leur santé.

Le Syndicat Local FORCE OUVRIÈRE rappelle aussi à notre Direction que beaucoup d’agents sont délocalisés: leurs familles peuvent se trouver à l’autre bout de la France ou encore dans les DOM TOM.

Lire le communiqué


108 vues