Prison d'Orvault : À deux doigts de la catastrophe


Depuis quelques temps, l'ambiance entre les détenus Mineurs (Mineurs selon les magistrats) Non Accompagnés (MNA) et d'autres détenus se tend au sein de l'EPM.

En raison des mesures sanitaires prises, les affrontements entre les 2 clans sont actuellement impossibles. Des MNA ont alors élaboré un plan machiavélique afin d'en découdre et de régler son compte à un détenu copain avec un leader manipulateur qui attise les haines depuis son arrivée.

Ainsi, hier lundi 30 mars vers 15h lors de la réintégration des promenades, 2 MNA ont agressé notre collègue pour lui dérober ses clés.

Malheureusement les détenus en supériorité numérique et avec l'usage de la force l'ont trainé jusqu'à la serrure de la cellule d'à côté. Avec une rare violence les détenus sont parvenus, alors que le collègue résistait et tenait son trousseau, à lui faire introduire la clé dans le barillet pour ouvrir la cellule du détenu qu'ils voulaient agresser.

Luttant pour conserver ses clés, notre collègue ne pouvait pas déclencher son alarme et par chance le second agent présent sur l'unité a pu, alerté par les cris, venir lui prêter assistance.

Ainsi avec l'arrivée du second agent, nos deux collègues ont tout de même interrompu leur expédition punitive « in extremis » à l'entrée de la cellule. Que serait-il advenu sinon au vu de leur détermination ?

A l'arrivée des renforts les belligérants ont pu être maîtrisés et conduits au quartier disciplinaire.

Le syndicat local Force Ouvrière de l'EPM d'Orvault félicite l'ensemble des personnels pour leur réactivité et leur professionnalisme et plus particulièrement nos deux collègues présents sur l'unité.

Malgré la veille judiciaire Le syndicat local Force Ouvrière de l'EPM d'Orvault attend une réponse judiciaire rapide et exemplaire et demande le transfert du détenu B. qui ne cesse de mettre de l'huile sur le feu en Détention.

Le syndicat local Force Ouvrière souhaite un prompt rétablissement à notre collègue blessé et que l'acte de bravoure de nos collègues soit reconnu à sa juste valeur.

Lire le communiqué

#Orvault

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr