PREJ Lille : Volontaires oui, mais pour combien de temps ?


Aujourd’hui nous sommes en état d’urgence sanitaire suite à la propagation du CoVid-19. Les agents Prej de Lille font leur Maximum pour être utiles et disponibles, tant pour la continuité de l’activité judicaire que pour les établissements qui en auraient besoin.

Samedi 21 mars, les agents ont reçu un message demandant des volontaires pour le Dimanche au cas où il y aurait besoin d'agents Prej pour intervenir sur les établissements en cas d’incidents.

Environ une quarantaine d’agents se sont portés volontaires afin de venir en aide aux collègues de détention qui subissent le mécontentement des détenus. Seuls 10 agents ont été rappelés dimanche matin. Les autres sont restés en attente de consignes chez eux, prêts à venir pour prêter main forte.

Parmi eux des agents avec des enfants en garde-alternée. Pour se rendre disponibles ils ont préféré écourter leur garde afin de se libérer en ramenant leurs enfants à leur ex-compagne. Voici un bel élan de solidarité qu’il faut souligner... La Cheffe du PREJ de Lille en avait été avisée.

Aucune nouvelle lors de l’après-midi mais ce n’est que vers 20h30 que les agents recevront un message expliquant qu’il y a eu 10 agents de sélectionnés pour intervenir en appui des ERIS et que tout s’est bien passé.

Pas de jalousie mal placée mais voici la reconnaissance du volontariat !...

Puis lundi, des agents sont allés chercher des explications car avaient attendu pour rien et avaient mis leur vie de famille de côté pour pouvoir se rendre utile... Voici la réponse de la Cheffe : « Dans ce cas-là, ne vous portez pas volontaire ! »

Une phrase décourageante, dégradante de la part d'une personne qui devrait être contente d'avoir pu compter sur la disponibilité de plus de 50% de son effectif, de surcroît un dimanche.

Nous ne demandons pas que tous les volontaires soient sélectionnés, mais que

ceux qui ne le sont pas en soient avertis. Ça s’appelle simplement du respect !

Lundi en fin d’après-midi, le planning de mardi sort et là la surprise est grande. Il y a des agents prévus pour effectuer des transferts du CD d'Uzerche vers des établissements de la DISP de Lille. Mais pourquoi la plupart des agents inscrits cette mission, sont également pour la plupart ceux réquisitionnés du Dimanche ?

Que doivent comprendre les autres agents ? Qu'ils ne sont pas capables, qu'ils en n’ont pas les capacités ??? Pourquoi autant de différences entre agents ? Pourquoi n’y a-t-il pas d’équité ?

Les agents méritent d’être traités égalitairement !

Tous les agents Prej ont validé les mêmes formations nécessaires à cette fonction. Tous les agents sont égaux.

Mardi 24 mars, un recensement a été effectué pour savoir s’il y avait parmi nous, des anciens ERIS, ADS et GAV dans un éventuel besoin de renfort en Maintien de l’Ordre... Bien que nous ne critiquerons pas cette démarche, il serait plus efficient pour ne léser personne, et utiliser toutes les ressources, de créer dès maintenant des sous-groupes dédiés à des missions particulières. Tout cela en comptant sur le volontariat et capacités de chacun. Ainsi la démarche de solidarité en sera renforcée et tous se sentiront utiles !

Pour information ; les ADS et GAV... n'ont pas le droit de faire du maintien de l'ordre...

Beaucoup d’agents ne demandent qu’à aider et sont disponibles pour venir en aide aux collègues de détention. Alors merci de bien vouloir en être respectueuses !

Ne divisons pas les personnels ! Nous devons tous être

exemplaires, et solidaires en ce moment de crise.

Merci d'en tenir compte...

Lire le communiqué

#PREJHautsdeFrance

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr