Prison de Dijon : Communiqué


Chères et chers collègues,

La crise sanitaire qui nous touche met notre administration à rude épreuve. Des erreurs de gestion ont été commise et d’autres encore le seront demain. Nous répondrons présents afin d’en limiter la portée autant que faire ce peu. La réalité est la suivante, personne n’avait anticipé cette crise majeure. Chacun essaye d’effectuer les missions qui sont les siennes en fonction des possibilités dont il dispose.

Les personnes détenues sont sous tension, des appels à l’émeute circulent sur les réseaux sociaux. Ils sont alimentés par les rumeurs de libérations massives, mais aussi par le sentiment d’impuissance face à ce fléau. Les problématiques liées à la dépendance et à certaines pathologies ne feront qu’accentuer ce phénomène. Le confinement en cellule en apaisera certains lorsque d’autres monteront en pression. Le point d’équilibre est difficile à évaluer avec justesse et l’impact réel impossible à affirmer.

Le fait est, qu’au vu de la dimension planétaire de la contagion, il est déraisonnable d’imaginer que nous serons épargnés. Si nous ne sommes pas impactés, nous le serons. Il faut composer avec.

En dépit de ce raz-de-marée qui nous submerge, il est primordial de rester réaliste, mais positif. En premier lieu, le stress impacte la réponse immunitaire mais au-delà de cela, des solutions se profilent. Différents traitements sont en phase de test, alors autant imaginer que les résultats seront positifs.

Nous nous devons de ne pas alimenter davantage ce climat anxiogène, il en va de notre sécurité. Nous serons plus encore en position de faiblesse si les personnes détenues angoissent davantage et si nous sommes de moins en moins nombreux à venir travailler.

Dans ces circonstances, il est préjudiciable que des personnes choisissent de focaliser l’attention en affirmant être porteurs sans en avoir la certitude. Mais il est tout autant hasardeux de chercher à venir travailler à tout prix lorsque cela représente un risque.

Nous sommes des adultes responsables et nous avons conscience que nos choix et nos actes ont des conséquences, non seulement sur nos proches mais aussi sur la collectivité.

Lire le communiqué

#Dijon

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr