Prison de Maubeuge : COVID-19 les premiers incidents ont eu lieu


Suite aux annonces du Président de la république ce Lundi 16 annonçant des mesures de confinement et déclarant également. NOUS SOMMES EN GUERRE, EN GUERRE CONTRE LE VIRUS.

Des mesures ont été prises pour mise en application immédiate pour certaines, et d’autres à compter de ce jour.

Mécontents de se voir interdire l’accès à certains lieux de l’établissement afin d’éviter le maximum de contacts avec des personnes extérieur, LA TENSION EST MONTE D’UN CRAN DES HIER.

En effet, dès hier midi à la fermeture habituelle du centre de détention, une incitation à mouvement collectif eu lieu et deux détenus furent placés en prévention.

Puis hier soir à 17h, 57 détenus de la maison d’arrêt ont refusé de réintégrer, nécessitant en début de soirée l’intervention de l’Equipe Régionale d’Intervention et de Sécurité appuyée par les personnels Maubeugeois qui encore une fois ont prouvé leur professionnalisme !

Comme l’a dit notre président, nous sommes en guerre espérons que celui-ci trouve à ses côtés des bon- généraux au sein de ces structures afin de limiter tous risques d’incident.

IL EST VENU LE TEMPS A CHACUN D’ASSUMER CES RESPONSABILITÉS EN PRENANT DES DÉCISIONS RAPIDES AFIN QUE VOTRE TROUPE NE SE RETOURNE PAS CONTRE VOUS.

LA GUERRE CONTRE LE VIRUS EST DÉJÀ DIFFICILE A GÉRER POUR VOS SOLDATS, NE LEUR COMPLIQUEZ PAS LES BATAILLES DES JOURS À VENIR.

Le SLP-FO vous demande donc une nouvelle fois la mise en place rapide d’un nombre limite de détenus sur cour et sport terrain afin d’éviter les mouvements collectifs d’indiscipline.

Le SLP-FO tient à féliciter les personnels Maubeugeois et l’ERIS de Lille pour leur travail en collaboration sur l’intervention.

Le SLP-FO tient à féliciter la disponibilité de certains agents malgré que dernièrement notre direction écrivait l’inverse dans une lettre d’observation.

Le SLP-FO regrette qu’aucune mise en prévention ne fut effectuée hier soir pour les détenus reconnus comme à l’initiative de ce mouvement ou meneur durant celui-ci. En espérant qu’il soit sanctionné une fois le calme revenu dans les prochains jours.

CHERS COLLEGUES, CAMARADE ET AMIS NOUS ALLONS PASSÉ ENSEMBLE PROCHAINEMENT DES HEURES VOIRE DES JOURS DIFFICILES AU SEIN DE NOTRE DETENTION.

SERRONS-NOUS LES COUDES, METTONS DE COTE NOS RANCŒURS, ENSEMBLE NOUS SERONS PLUS FORTS ET NOUS VAINCRONS.

Lire le communiqué

#Maubeuge

109 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr