Prison de Toul : COVID-19 Il faut réagir vite


Ce dimanche 15 mars 2020, le syndicat Force Ouvrière a demandé lors de notre prise de service de 6h45 à rencontrer en urgence notre direction concernant la pandémie du Coronavirus.

Notre direction composée de la Directrice-Ajdointe et du Chef de Détention, nous ont reçu vers 8H.

Le bureau local Force Ouvrière, demande de prendre les mesures nécessaires afin de réduire les risques de propagation de ce virus au sein du Centre de Détention de Toul à commencer par :

➔ La suspension de tous les parloirs y compris les UVF ;

➔ La suspension des accès des intervenants extérieurs ( activités socio-

culturelles, culte, travail, formation professionnelle et enseignement ) ;

➔ Fermeture des ateliers et de l’ULE ;

➔ Seuls les accès autorisés nécessaires pour la cuisine, magasin et

l’UCSA ;

➔ La prise systématique de la température de toutes les personnes entrant dans l’établissement y comprit les retours permissions.

➔ Le réapprovisionnement de tous les points d’eau sans délai en savon, essuies-mains et gels hydro-alcoolique.

En relation avec le médical, les détenus présentant des symptômes du virus seront confinés sur le quartier arrivant avec les dispositions qui s’imposent masques et gants de protection avec mouvements très limités.

Et selon l’évolution de la contagion d’autres dispositions de confinement pourront être mises en œuvre.

Nous déplorons l’absence de notre Directeur, vu le contexte actuel alarmant, étant le décisionnaire de toutes nos demandes.

Sa présence aurait permis de rassurer les personnels qui sont très inquiets de la situation des jours voir des semaines à venir.

Nous sommes encore en capacité d’agir donc ne prenons pas de risque pour la santé du personnel sans quoi les agents ne seront plus en mesure d’assurer la continuité du service public pénitentiaire.

Lire le communiqué

#Toul

67 vues