CORONAVIRUS : Mesures NON appliquées ! La seule solution, le confinement !


Le Syndicat National Pénitentiaire FORCE OUVRIÈRE fait l’amer constat, qu’une fois de plus, certains chefs d’établissement ne mesurent pas la gravité de l’épidémie, qui sévit dans notre pays.

En effet, il apparait que certains établissements continuent de fonctionner sans aucune mesure de sécurité, malgré la note du 15 mars 2020 de la DAP qui édite les initiatives à prendre localement afin de contrer la prolifération du virus Covid-19 dans les détentions métropolitaines et d’Outre-Mer.

Comment peut-on faire autant preuve d’irresponsabilité en mettant en danger l’ensemble des personnels pénitentiaires, de la population pénale et des citoyens de ce pays ?

Pour FO Pénitentiaire, cette situation ne peut perdurer. Nous ne pouvons comprendre une fois de plus que certains directeurs font fi des mesures imposées par l’Administration Centrale, en ne restreignant pas l’accès aux parloirs des établissements, les extractions non urgentes, ni même les activités intérieures.

La crise ne faisant que commencer, il n’est pas pensable que la santé des personnels soit prise avec si peu d’intérêt.

Le confinement serait-il la seule solution pour imposer le cloisonnement total des détentions françaises ?

Pour FO Pénitentiaire, il ne fait malheureusement aucun doute. Devant le peu de mobilisation de certains directeurs à assurer la sécurité des personnels et par ricochet celle de leurs familles, FO Pénitentiaire n’a d’autre choix que de demander le confinement de notre territoire afin d’imposer les mesures de sécurité nécessaires !

Pour rappel, FO Pénitentiaire exige des instructions claires. À ce stade de l'épidémie, l'arrêt pur et simple de toutes les activités et des parloirs dans les établissements de métropole et d'Outre- Mer doit être imposé ainsi que la limitation des déplacements au strict minimum des détenus, la gestion « portes-fermées » doit être la règle ! Un plan de déploiement de matériel de protection (masques et gel hydroalcoolique) doit être effectif pour l'ensemble des personnels exerçant leurs missions. La direction de l'Administration Pénitentiaire doit aussi recenser immédiatement tous les personnels ayant une situation de santé à risque afin de les protéger, comme l’a demandé le Président de la République jeudi dernier.

À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles ! Nous ne polémiquerons pas dans l’immédiat sur le comportement de certains décisionnaires qui continuent de prendre trop à la légère la situation que nous vivons, mais en temps voulu, chacun devra faire face à ses responsabilités et les conséquences de leurs actes ! Ne faudrait-il pas rappeler la responsabilité pénale en cas de manquement grave lors d’une mise en danger des personnels ?

Lire le communiqué


517 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr