UISP-FO Rennes : Condé-sur-Sarthe : Le surveillant valorisé ?!?


Mercredi 11 Mars une cérémonie avait lieu à Alençon afin d’attribuer des récompenses aux personnels impliqués par l’attentat terroriste du 05 mars 2019. En recevant les invitations, les personnels et notre Organisation pouvait trouver la chose louable, voire valorisante. Alors même que depuis des années l’Administration Pénitentiaire engage à grand coup de communication des initiatives afin de tenter de valoriser le rôle de surveillant pénitentiaire via le «surveillant Acteur» et ses préconisations non exhaustives, les décisions de terrain elles, patinent.

Habitués à avoir deux sons de cloches, à découvrir l’envers du décor, nous ne pensions pas y avoir droit en ce lieu. Si nous ne pouvons que nous satisfaire que des personnels soient récompensés après cette tragédie, l’iniquité criante en deviendrait presque écœurante.

Alors que l’on nous avait parlé d’une cérémonie en lien avec l’attentat, cette dernière ressemblait davantage à un pot de départ du Chef d’Etablissement.

Malgré être intervenu pour faire rajouter des noms d’agents injustement oubliés, nous avons pu remarquer que les personnels de catégorie C ont, dans l’écrasante majorité, reçu un Témoignage Officiel de Satisfaction (ajouté au dossier) quand, certains officiers et les personnels de Direction obtenaient une élévation d’échelon et une médaille.

Et c’est là que le bât blesse. C’est là que la lutte des classes trouve sa source.

Afin d’éviter l’attaque classique d’autodéfense qui mettrait en exergue notre côté populiste FORCE OUVRIERE précise d’emblée que la nature des récompenses n’est pas le souci, c’est l’iniquité qui dérange. En effet, à quel titre un surveillant ayant effectué des points de compression sur un collègue poignardé, les mains dans le sang, ne pourrait prétendre à la même reconnaissance qu’un Directeur ayant effectué des journées de 16h durant 15 jours ??

Notre section locale avait donc vu juste en boycottant la cérémonie.

C’est pourquoi FORCE OUVRIERE demande donc que tous les personnels des PREJ soient officiellement reconnus et remerciés compte tenu de leurs amplitudes de travail démesurées, de leur planning changeant la veille pour le lendemain, sans même respecter les temps de repos minimum légaux.

FORCE OUVRIERE demande également que chaque agent poste fixe dépassant ses horaires pour des missions autres que les siennes (extractions, fouilles...) puisse être logiquement récompensé.

FORCE OUVRIERE demande que les agents effectuant des nuits ou travaillant les week- ends, soient justement récompensés lors de chaque rappel sur RH !

Aparté faite, le seul critère du dévouement ne peut, à notre sens, prévaloir d’autant qu’il n’est que subjectif.

Nous avons entendu que ces récompenses étaient aussi distribuées aux collègues qui avaient permis de maintenir le bon fonctionnement de l’établissement durant le mouvement social après l’attentat, afin que le CP Condé sur Sarthe soit sauvé.

Là encore, nous demandons donc de féliciter les personnels ayant manifesté devant l’établissement. Puisque, à leur manière, eux aussi voulaient sauver la profession tout entière.

FORCE OUVRIERE vous épargnera de pinailler sur les noms d’agents non présents mais récompensés, de ceux ayant géré le RAID mais oubliés...

Dans cette administration, la reconnaissance n’est pas la même en fonction des grades. Juste honteux.

Pour FORCE OUVRIERE la valeur humaine restera toujours dominante.

Alors oui aux félicitations mais équitable et surtout pour TOUTES et TOUS.

Nous sommes fiers d’être des personnels pénitentiaires, pour nos collègues et nos missions, mais depuis longtemps, plus pour nos dirigeants. MERCI PATRON

Lire le communiqué


SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr