Prison de Saint-Martin-de-Ré : Comme un bateau abandonné... en pleine dérive des personnels abandonn


Madame la Directrice,

Une fois de plus, nous vous informons, nous vous sollicitons sur les carences de gestion de la

Maison Centrale de Saint-Martin-de-Ré et plus particulièrement aujourd’hui sur la caserne.

Malgré les incidents du mois dernier qui ont mis en lumière les défaillances de sécurité de celle-ci , qu’en est-il aujourd’hui ?

Les caméras cassées ? Toujours pas remplacées...

Le concertna qui manque un peu partout depuis des lustres ? Toujours rien...

L’accès d’intervention gymnase ? Toujours pas de SAS électrique sur la 2ème porte...

Au lieu de dénigrer le difficile travail du personnel sur la coursive au profit de vos statistiques, qu’allez-vous sortir de votre chapeau ? Une interprétation à nouveau diférente des faits ?

En attendant, hier, 11 mars 2020, 2 collègues ont été frappés et blessés par un détenu ! sur un refus d'obtempérer !

Plus tôt dans la matinée, c’est grâce à l’excellent travail du personnel qu’un couteau a été confisqué lors du passage au portique. Mais, ce détenu intolérant à la frustration, s’est permis de détruire une caméra sur la promenade et 5m de câbles !

Encore une dégradation volontaire d'équipements de sécurité...! Qui va payer ? Le contribuable...quelle honte !

A moins que ce détenu soit vexé que son co-pain/détenu situé sur l’autre cour de promenade se soit blessé en escaladant le grillage de la promenade pour le rejoindre...

Encore un nouveau franchissement de grillage de sécurité...!

Quelle est la prochaine étape ? Une prise d'otages ? Oh pardon, non, c'est juste une revendication à l'amiable en tête à tête...

Le bureau local FORCE OUVRIERE est scandalisé face à ces nouvelles agressions contre le personnel de surveillance.

Le bureau local FORCE OUVRIERE vous demande de rétablir l’autorité du personnel en lui donnant les moyens de faire correctement son travail au lieu de faire baisser vos chiffres de mise au QD.

Le bureau local FORCE OUVRIERE vous demande le transfert rapide de cet agresseur de personnel.

Le bureau local FORCE OUVRIERE se tient naturellement à disposition des collègues blessés pour leur démarches et leur souhaite un prompt rétablissement.

Lire le communiqué


SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr