Prison de Nice : Formule All Inclusive


Le Chef d’Établissement nous a fait part de sa nouvelle lubie son nouveau projet... accrochez vous, c'est du lourd !

Il souhaite doubler les effectifs de la semi-liberté... jusqu'ici... pourquoi pas.

Il souhaite surtout la laisser accessible jusqu'à 1 heure du matin... et là, ça va beaucoup moins bien.

Force Ouvrière n'est pas hermétique aux projets nouveaux voire innovants. En revanche nous sommes plutôt réfractaires aux projets foireux et, d'une manière générale, à tout projet qui pourrait nuire à la sécurité des agents et de la structure.

Plein de questions restent en suspens quant aux quelques menus détails de cette étrange idée :

➡️ La capacité d'accueil ?

Une vingtaine de places sont occupées en moyenne pour 24 cellules. On fait comment pour doubler les

effectifs ? On double les détenus en cellule ! C'est ça l'idée ?

Et les sacro-saintes RPE dont est si fier notre Directeur ? L'individualisation de la peine ? L'encellulement individuel ? Ça semble pourtant essentiel dans un tel quartier axé avant tout sur la réinsertion ! La densité carcérale, qui atteint des records à la MA Nice, on cherche à la résorber ou on l'accentue ? La vétusté actuelle, on en parle, l'hygiène et les cafards, on en parle ? On attend la venue du CHSCTD ?

➡️ Les effectifs ?

Le nombre d'agents devrait inévitablement être revu à la hausse en service de nuit et de manière conséquente... le Chef d’Établissement nous annonce l'abondement de 5,12 ETP, soit 2 agent de plus en service de nuit. Et il souhaite confier les clés aux agents plutôt qu'au gradé... Si ça n'étais pas aussi saugrenu, ça pourrait prêter à sourire.

➡️ La sécurité ?

On ouvre la porte principale en service de nuit ? Pour rappel, la MA Nice est en ville et la PEP donne... sur la rue... on fait comment ? On fait déplacer le gradé à chaque mouvement ? Avec des renforts ? Comment on assure la sécurité de l'établissement et celle des agents en cas de problème ?

Force Ouvrière s'interroge sur les motivations de ce projet farfelu...

Quel peut bien être l'intérêt de laisser la semi-liberté accessible jusqu'à 1 heure du matin ? Personne ne nous fera croire que ça répond à un besoin des employeurs de la ville de Nice, y compris le milieu de la restauration qui n'auraient pas d'autre option que de faire travailler des semi-libres. Ça ne tient pas... en tout cas, ça ne justifie pas de mettre en péril la sécurité des agents et de l'établissement.

Alors c'est quoi le but ?

Se faire mousser auprès du Directeur Interrégional ? Obtenir une quelconque médaille (en chocolat) que le Chef d’Établissement ferait trôner fièrement à côté de ses labels RPE ?

Pour toutes ces raisons Force Ouvrière est fermement opposé à ce projet et invite le Chef d’Établissement à revenir à la raison et à venir nous présenter quelque chose d'un peu plus crédible s'il souhaite obtenir l'assentiment de ses personnels... Ce qui semble un préalable indispensable à la réussite d'un tel projet...

Lire le communiqué


SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr