Prison de Villepinte : PROMO sur les sanctions ?


Le 12 février, une de nos collègues a subi une lâche agression par un détenu arrivant lors du retour de la promenade de l’après-midi.

La réactivité de l’Administration suite à cet acte odieux a été rapide avec une transmission des faits au parquet qui s’est immédiatement saisi de cette affaire. L’excité fait à nouveau l’objet d’un mandat de dépôt.

Le Bureau Local FORCE OUVRIERE reconnait que la rapidité avec laquelle notre direction s’est occupée de cette affaire au niveau judiciaire est remarquable.

Pour ce qui est du traitement interne, c’est malheureusement une autre histoire. En effet, suite à sa comparution devant la commission de discipline, ce satyre n’a écopé que d’une peine symbolique : 14 jours de QD dont 7 jours fermes !

Comment justifier une telle magnanimité dans la sanction ?

Le profil psychologique de cet énergumène a été évoqué. Suffisamment lucide pour être placé 7 jours en cellule disciplinaire mais trop instable pour une durée plus longue.

Pourtant, pour une telle faute du 1er degré, la sanction de cellule disciplinaire aurait dû être plus longue.

Nous savons que les troubles du comportement sont fréquemment cités notamment dans ce type d’affaire, et parfois afin de bénéficier d’une sanction individualisée. Mais ce qui est incompréhensible, c’est ce NI-NI, ni fou ni sain d’esprit que les agents ont pris en pleine face comme un camouflet.

Le Bureau Local FORCE OUVRIERE se fait l’écho de ces nombreux agents qui se disent qu’à travers une telle décision, l’établissement ne fait pas vraiment preuve de soutien envers notre collègue. Cette dernière reste fortement choquée suite à cette agression.

Le Bureau Local FORCE OUVRIERE dénonce le manque de communication chronique qui existe au sein de la MA Villepinte !

Le Bureau Local FORCE OUVRIERE apporte tout son soutien à notre collègue !

Le Bureau Local FORCE OUVRIERE exige le transfert de cet individu afin d’éviter la

réitération de tels actes !

Le Bureau Local FORCE OUVRIERE restera vigilant quant aux suites apportées à cette affaire !

Lire le communiqué.


46 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr