Prison de Paris La Santé : Open bar, la sécurité à l'as


Depuis maintenant 1 an et demi que la « Vitrine du ministère de la justice » a ouvert ses portes, tout le monde ferme les yeux sur un problème récurrent qui met en danger le personnel tous les jours.

Le bureau local FORCE OUVRIÈRE demande à la direction de prendre ce problème à bras le corps et de trouver une solution pour permettre une bonne sécurité pour le personnel et l’établissement.

Hier une réponse du moins atypique a été apportée à l’officier en charge du QB2 : « Hors de question de fouiller les détenus s’ils ne sonnent pas sous le portique, les « ELAC » ne sont pas là pour fouiller les personnes détenues ».

Le bureau local FORCE OUVRIÈRE sait parfaitement que des couteaux en céramique, des produits stupéfiants et bien d’autres choses illicites ne déclenchent pas le portique. Donc, comment pouvez-vous apporter une telle réponse ? Sachant même que ce jour, il y a eu plusieurs projections. Votre décision de ce fait, mets la sécurité du personnel et celle de l’établissement en défaut. De plus, lorsqu’un officier de bâtiment appelle pour obtenir des renforts, il attend de sa hiérarchie de la cordialité et non de la diarrhée verbale.

Pour preuve, aujourd’hui a eu lieu une opération des forces de police accompagnée d’une équipe cynophile des Douanes Françaises au niveau des parloir famille et le butin parle de lui même :

- Saisi de 338,56 g de résine de cannabis sur 7 visiteurs - 3 visiteurs sont en GAV et 4 visiteurs seront convoqués au commissariat

Nous connaissons tous les difficultés du QB2 !!!

En effet, depuis l’ouverture de PLS, le quartier SMPR qui pour info à coûter très cher et qui devait prendre en charge les profils psy n’est toujours pas utilisé. De ce fait, le QB2 est réquisitionné en « hôpital psy » ce qui entraîne une insécurité et une tension permanente pour le personnel qui y travaille. FORCE OUVRIÈRE ne peut que constater les incidents graves voir dramatiques qu’il y a eu depuis l’ouverture et qui sont en lien avec la prise en charge de ces profils psy.

Le bureau local FORCE OUVRIÈRE demande au chef d’établissement de porter une attention particulière à ces problèmes.

Le bureau local FORCE OUVRIÈRE restera attentif aux solutions apportées afin d’éradiquer le fléau des projections.

Le bureau local FORCE OUVRIÈRE demande l’utilisation pleine et entière du quartier SMPR afin d’utiliser le matériel adéquate mis à la disposition du pôle psy.

Lire le communiqué

#Parislasanté

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr