Prison de Riom : Charte de temps des Officiers ou Parodie de dialogue social


Jeudi dernier s'est tenu au CP Riom un Comité Technique Spécial REconvoqué par la Direction concernant notamment la nouvelle charte des temps du Corps De Commandement suite à la suppression de l'article 10 au 1er mars (hors CSP) !

Madame la Directrice, vous aviez 3 choix :

- Proposer un choix entre des horaires fixes qui permettent le paiement des heures supplémentaires au- delà de 7h30 par jour ou des plages variables

- Proposer des horaires variables intéressants avec des récupérations aménageables (nous pensions être sur ce volet là)

- Proposer des horaires variables qui n'arrangent personne ! Et c'est en toute incompréhension que vous avez fait celui-là !

Le seul cadrage qui existe est la circulaire du 27 décembre 2001. Pour le reste, puisqu'il n'y a pas de charte nationale ni de consignes diffusées par la DAP ou la DI et que la liberté est laissée aux établissements de rédiger leur propre charte... Nous pensions pourvoir faire des propositions ou tenter des aménagements car la seule référence qui existe est la charte des PA et des PT mais avec des paramètres actuellement non applicables aux PS.

Il y a un donc un flou juridique qui doit profiter aux officiers en leur proposant un nouveau cadrage et paramétrage mais surtout pas dans le but de les transformer en des super gradés corvéables à merci...

L'ADMINISTRATION doit payer les heures supplémentaires ou aménagez les horaires et récupérations des officiers correctement !

Pour la forme, il y a des façons de faire :

Vous modifiez une charte des temps dans sa 2e version quelques heures avant le CTS sans aucune diffusion du nouveau document. Et vous osez dire aux Officiers que c'est la faute des OS si la proposition finale est telle qu'elle est ?!

C'est ce torchon non travaillé qui va partir à la DI pour validation ?

FO ne peut pas nommer d'experts sur des documents reçus moins de 48 heures avant ce CTS !

Le reste du temps, FO ne peut pas demander d'ajout de points à l'ordre du jour en ayant les convocations le jour de la date limite fixée pour en faire la demande. Nous ne sommes pas devin...

NON !!! On ne peux pas travailler ainsi !

Résultat des courses :

- Une direction fragilisée - Des officiers mécontents - Des gradés qui ne voient plus aucun intérêt d'évoluer - Des surveillants qui n'en ont plus l'opportunité (190 postes de brigadiers proposable pour 2019 ; un nombre de gradés divisé par 2 dans 4 ans)

Pour rappel, ce plan de requalification signé par un syndicat en perdition avant les élections professionnelles suite à la trahison de janvier 2018 a aussi pour conséquence d'enterrer les stagiaires 2 ans sur leur première affectation : À l'arrivée tous perdants ! Et il faudrait dire MERCI ???

Lire le communiqué


SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr