Prison de Fleury-Mérogis : QD c'est qui la victime ?


Par tract diffusé en date du 17 février 2020, et intitulé « Projections d’urine, violence volontaire », notre organisation professionnelle dénonçait la gestion difficile d’un « spécimen » au quartier disciplinaire.

De même, nous avons condamné fermement ces agissements à répétitions qui nuisent au bon fonctionnement de l’établissement, et mettent à mal les personnels dans l’exercice de leurs missions.

Nous ne saurons compter ces nombreuses agressions, menaces et provocations au sein de nos détentions tellement que la liste est interminable.

Hier vers 19h40, il récidivait en service de nuit en obstruant avec une couverture les grilles de la cellule rendant ainsi la surveillance impossible pour s’assurer de son intégrité physique.

Ainsi, une équipe constituée autour du 1er surveillant et 3 collègues se sont rendu au niveau de la cellule, muni d’un bouclier pour parer à toute éventualité au regard de son profil et son imprévisibilité.

En toute impunité il invectiva les personnels par les menaces suivantes « toi je ne t’ai pas oublié, je t’ai envoyé de la pisse dessus hier, quand je sortirais je te ferais pire… »

Puis, il renchérit « C’est que le début, je vais te faire la misère, je vais te buter espèce de fils de pute, toi et tes collègues d’hier matin je vais vous retrouver et vous faire la peau ».

Le bureau local Force Ouvrière ne saurait tolérer cette énième provocation et dénonce des menaces caractérisées visant des personnes dépositaire de l’autorité publique.

Au regard de l’ensemble de son œuvre et des menaces précises, le bureau local Force Ouvrière demande sa comparution immédiate pour répondre de ces actes et son transfert par mesure d’ordre et de sécurité.

Il est inconcevable pour notre organisation de rester dans une forme d’immobilisme et d’angélisme qui discréditent l’autorité des personnels.

Le bureau local Force Ouvrière, demande à l’ensemble des agents de déposer plainte pour ne pas banaliser ces comportements et menaces qui semblent avoir pignon sur rue au sein de notre profession.

Lire le communiqué

#FleuryMérogis

34 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr