Prison de Moulins : Trop c'est trop !!!


Le bureau local Force Ouvrière, tient à dénoncer les dérives de notre établissement, ça suffit d’être pris pour des cons.

Depuis plusieurs mois, Force Ouvrière ne cesse d'alerter sur les conditions de travail des agents, des premiers surveillants, des officiers et aussi des agents travaux.

Sur l'année 2019, nous constatons qu'il n'y a eu malheureusement aucune amélioration, bien au contraire la situation se dégrade, ce qui pourrait nous laisser croire que nos instances n'accordent aucune importance à leurs personnels ainsi que leur établissement.

Les travaux sur la maison centrale de Moulins sont trop importants au vu des profils que

nous avons sur cette structure, ET NOUS N'AVONS PAS ASSEZ DE PERSONNEL.

De plus, l'ouverture de ce nouveau bâtiment UVF a été faite en pleine période de fin d'année, alors que rien n’était terminé, une ouverture faite dans la précipitation, où tous, mis devant le fait accompli, officiers, agents affectés à la brigade UVF, gradés de détention et du PCI, sans qu'aucun n'ait eu la possibilité de s'approprier les lieux.

Les parloirs restent une zone très sensible, il y a eu des événements graves sur le QMC

de Moulins, l'histoire doit apprendre à nos dirigeants à écouter le personnel afin d’éviter

les mêmes événements dramatiques.

Les travaux sur les 2 quartiers perdurent et s'intensifient, l'organigramme n'a jamais prévu ces missions supplémentaires !

Jamais le métier n'a été aussi difficile sur le CP de Moulins: menaces, insultes, des MOS sur les 2 quartiers par vagues successives, sous-effectif alarmant , un terroriste sur une Maison d’arrêt qui n'attend qu'une seule chose c'est «TUER du bleu», (il y est presque arrivé à Osny) et à Moulins on l’accueille à bras ouverts.

Des conditions de détention améliorées pour favoriser la réinsertion, donner du sens à la peine, avoir une relation «positive» et ainsi lutter contre la violence en prison…..(blablabla) cela ne fonctionne PAS, tous les jours, les agents subissent les insultes, les agressions, intimidations… vos idées ne fonctionnent pas! Améliorez les conditions de travail du personnel, cela irait nettement mieux.

Il y en a marre de cette politique «charmante» pour nos pensionnaires et une politique au goût «amer» pour les agents.

Nous recevons un «dialysé» de Vendin: escorte 3 renforcée, 6 heures de dialyse, 3 fois par semaine, «les mêmes jours avec les mêmes horaires, le niveau de sécurité 0», avec un hôpital qui ne veut pas l’accueillir et pour cause, ils se verront dans l’obligation de virer un de leurs patients afin de recevoir le nôtre. INADMISSIBLE.

Nous allons droit au scandale médiatique. ''ENCORE''.

Un peu de sérieux, rendez-vous compte que la situation de Moulins ne permet pas d'affecter ce type de détenu sur notre structure.

N'y a-t-il pas des établissements plus adaptés ???

On nous parle de budget restreint, mais en ce qui concerne les UVF, le budget est considérable ou pour retaper le logement de la direction «dans l'urgence» à plusieurs milliers d'euros vous trouvez les fonds, dès lors que nous évoquons les conditions de travail, les améliorations de notre quotidien et on nous répond que les caisses sont vides…

DEPUIS DES ANNÉES, IL N'Y A MÊME PLUS DE MÉDECIN DE PRÉVENTION !

La surcharge de travail, et la chasse aux heures supplémentaires, sont intolérables et surtout impossibles.

La souffrance des personnels de surveillance dans notre prison est une réalité :

- Perte d'ambitions/d’évolutions.

- Perte du sens de l'autorité de la part du corps de commandement.

- Agressions verbales et physiques en augmentation dramatique.

- Plus aucune possibilité de recours sous peine de sanction exagérée sous forme 'd’AMENDE'.

Notre hiérarchie syndicale est avisée de la situation à Moulins.

Le bureau local Force Ouvrière, entame des actions fortes pour faire cesser ces dérives.

Bientôt, chacun devra prendre la responsabilité de ses actes!

Beaucoup de problèmes sur le CP restent à ce jour non résolus (note de service absurde, aucun transfert malgré l’urgence ect...) beaucoup de questions sans réponse (achats extérieurs)

La politique des 3 singes ne marche qu'un temps.

Le bureau local Force Ouvrière, a le devoir et l'obligation de dénoncer les souffrances des personnels dues à une surcharge au travail en raison du niveau d'exigence et des manques de moyens humains.

Le bureau local Force Ouvrière, syndicat majoritaire du CP Moulins, reste et restera toujours une organisation libre de dire '' les vérités qui dérangent''.

Lire le communiqué

#Moulins

88 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr