Prison de Val-de-Reuil : FO avait raison !!!


Dans un courrier de vœux de fin d’année diffusé aujourd’hui aux personnels, Monsieur le Directeur frise le ridicule. Voici les différents éléments annoncés. Dans un aveu camouflé ironiquement sous des termes de technocrate, Monsieur le Directeur nous informe de la suspension du projet « respect ».

« Certaines idées ont été émises, qu’il pourrait être opportun de développer et de mettre en place par delà la suspension du régime Respect ».

Notre organisation syndicale avait bien raison sur l'ineptie de ce projet au sein de notre établissement si particulier. Dans un contexte social très tendu avec une réforme des retraites injuste qui divisera les personnels, Monsieur le Directeur par manque de franchise se permet de s’inventer des excuses tout en pointant du doigt les organisations syndicales.

Monsieur le Directeur, assumez votre entêtement et votre échec dans ce

projet farfelu !

De plus, vous avancez en ces termes « Je considère que, pour réussir, un projet doit fédérer un nombre significatif d’acteurs. Ce ne serait pas le cas aujourd’hui ». Vous oubliez les vraies raisons qui sont les réticences et le refus de la DISP notamment budgétaire afin de financer ce projet qui n’a aucun sens mais qui surtout n’apporte rien de plus aux personnels. Notre organisation syndicale est le porte-parole de l’ensemble des personnels. Leur refus de ce projet est notre refus. Les motifs sont clairs et précis : surcharge de travail sans contrepartie, structure de l’établissement inadaptée et personnes détenues inadaptées à ce projet. Nous déplorons le nombre d’heures passées, le nombre de réunions et tout l’investissement de l’ensemble du personnel pour au final reconnaître que ce projet est suspendu.

Par ailleurs, dans ce courrier, Monsieur le Directeur énumère les différents travaux à réaliser au sein de notre établissement. Notre organisation syndicale sera très attentive à ces belles écritures. Un exemple parmi d’autres, le retard considérable des travaux du vestiaire personnel division 2 est une HONTE.

Notre organisation syndicale avait demandé à la direction un nouveau décalage du badgeage au 1 er Mai (la DAP impose aux différentes DISP une date de mise en place au plus tard au 2 Mai). Sans réponse et après de nombreuses relances, nous constatons dans ce courrier que l’application se fera le 1er mars (date initiale prévue le 1er février). Lorsqu’on connaît le nombre important d’établissements qui ne disposent pas de badgeage ou qui ne l’envisagent pas, nous sommes convaincus que vous manquez totalement de respect envers votre personnel tout corps confondus ! Tout comme le recommande la Cour des Comptes, il n’y a aucune urgence à mettre en place ce projet.

Au final, votre courrier synonyme d’aveu et d’ineptie nous démontre clairement votre INAPTITUDE PROFESSIONNELLE à gérer un établissement tel que Val de Reuil, le plus grand centre d'Europe.

Désolé Monsieur le Directeur, vous n’aurez pas votre prime (projet respect), tout comme vos quelques vizirs qui auraient obtenu les miettes.

L’année 2019 SE TERMINE parfaitement pour vous !

Lire le communiqué

#ValdeReuil

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr