Prison de Fleury-Mérogis : Déclaration liminaire Comité Technique Spécial


Le, 18 décembre 2019

Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs,

Pour ce dernier Comité Technique Spécial de l’année 2019, notre organisation syndicale représentée par ses membres présents, souhaite adresser à l’ensemble des personnels tous corps et grades confondus de bonnes fêtes de fin d’année.

Le bureau local Force Ouvrière est mobilisé pour obtenir de meilleures conditions de travail, de sécurité et de vie au sein de notre établissement.

En effet, nous réaffirmons à travers nos différentes mobilisations notre opposition totale à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement, avec un système par point, et nous militons pour le maintien du statut dérogatoire de retraite pour tous les personnels de surveillance sans exception, quel que soit le poste, le grade, la fonction ou le lieu d’affectation.

Concernant le déploiement échelonné du badgeage, la position de Force Ouvrière est claire .Nous ne sommes pas opposés au principe du bageage, mais nous dénonçons la non prise en compte :

• Du maintien d’un delta.

• La présence de badgeuses et leurs positionnements en nombre suffisant à la porte d’entrée de l’établissement pour prendre en considération la spécificité de notre établissement et assurer une fluidité.

• De comptabiliser systématiquement chaque dépassement du temps de travail quotidien.

Sans oublier les modifications intrinsèques qui mettent fin à la possibilité d’effectuer des changements de service, pénalisant les personnels et favorisant une gestion comptable plutôt qu’humaine.

Concernant la mise en œuvre des Équipes Locales de Sécurité Pénitentiaire (ELSP), notre organisation craint que ce déploiement ne puisse se réaliser à effectif constant , en clair sur la peau de la bête. Nous rappelons que l’organigramme de référence de notre établissement n’est pas comblé, il manque encore à l’heure actuelle prés de 120 personnels.

Le bureau local Force Ouvrière interpelle le Directeur Interrégional afin de résorber ce déficit en ressources humaines.

De ce fait, le bureau local Force Ouvrière restera vigilant quant au respect strict des missions définies par la doctrine d’emploi des équipes de sécurité pénitentiaire.

Par ailleurs, le bureau local Force Ouvrière dénonce la gestion des détenus atteints de troubles de comportement et demande que les erreurs commises avec le regroupement de ces détenus sans moyens et contenu soit abandonné.

Dans ce contexte difficile, nous constatons une souffrance socio-professionnelle, où le management actuel n’inclut pas suffisamment une gestion prenant en compte les risques psycho-sociaux au sein de la MAFM.

Le bureau local Force Ouvrière tire la sonnette d’alarme sur cette situation ambiante qui fragilise et précarise notre profession.

En conclusion, les membres élus Force Ouvrière, porte-parole pour l’ensemble des personnels de notre établissement, tiennent à les remercier pour leur professionnalisme, leur sens du service public et leur engagement dans ce contexte difficile.

Le bureau local Force Ouvrière est résolument engagé à œuvrer pour le bien être physique et psychique de toutes et de tous ceux que nous représentons, avec nos idées, nos convictions, notre liberté et notre INDÉPENDANCE.

Lire le communiqué

#FleuryMérogis #CHSCTS

33 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr