Déclaration Liminaire du CTAP du 21 novembre 2019


Madame la directrice adjointe de l'administration pénitentiaire,

Aujourd'hui, se tient le Comité Technique l’Administration Pénitentiaire de repli du 7 novembre qui n'avait pu se tenir faute de quorum.

Nous tenons à dénoncer les modalités de convocation de ce CTAP. En effet, prévenir les organisations syndicales un vendredi soir à 21h35 de la date et l'heure est tout simplement inacceptable et mesquin !

Tout comme, il est inacceptable de programmer un CTAP le jour où se tient le Conseil d'Administration de l'École Nationale d'Administration Pénitentiaire. Instance où le directeur de l’administration pénitentiaire, ainsi que tous les secrétaires généraux des organisations syndicales siégeons comme titulaire. D’ailleurs où est-il aujourd’hui ? Les sujets qui sont à l’ordre du jour ne sont ils pas à la hauteur de sa personne ?

C'est dire toute l'importance qu’il accorde aux personnels qui œuvrent chaque jour dans les établissements pénitentiaires.

Cela démontre une fois de plus, si cela était encore nécessaire, qu’il n’a rien du « premier de cordée » tant attendu dans cette administration !

D'ailleurs, au vu de l'ordre du jour de ce CTAP où y est inscrit la généralisation du badgeage en détention, qui n’est qu’une des recommandations de la Cour des Comptes faites à Christiane Taubira le 23 décembre 2015, c'est plutôt l'image de la marionnette qui nous vient à l'esprit.

Concernant l'autre point où il est question de scinder en deux le corps des officiers et d'en sacrifier un peu plus de 800, soit la majorité d’entre eux qui resteront en catégorie B. C'est toute une profession qu'on tire vers le bas ! C'est l'attractivité de nos métiers que l'on met à mal !

Enfin, comme vous le savez, nous avons alerté la ministre de la Justice sur la situation des personnels travaillant dans les services de la DAP au Millénaire. La pression, le harcèlement et la souffrance que vivent ces personnels sont intolérables. Nous mettrons un point d’honneur à ce que cela cesse ! Nous vous le garantissons !

Lire le communiqué


198 vues