Prison de Val-de-Reuil : Une gestion catastrophique...


Notre organisation syndicale a pris connaissance ce matin de la nouvelle mesure émise par notre chef d’établissement qui consiste à passer à partir de cette nuit l’effectif du service de nuit de 15 à 17 agents. Surpris de cette mesure prise sans aucune concertation, nous avons demandé des explications à Mme la Directrice adjointe qui gère l’établissement pendant les vacances « bien méritées de notre chef d’établissement ». Les explications : « il faut augmenter l’effectif pour soulager le service de nuit qui depuis une semaine assure les prises de postes aux distributeurs et au QD / QI ». L’entreprise Vinci qui a la charge de la maintenance électrique de l’établissement depuis 2018 vous mène en bateau et le personnel en subit les conséquences. Ayant pourtant remporté l’offre de marché en empochant les quelques milliers d’euros, elle reconnait ne pas savoir réparer cette panne. De plus, elle n’a même pas le respect de vous répondre au téléphone, de qui se moque t-on ? Voilà le résultat lorsqu’on pense faire des économies en signant un partenariat avec l’entreprise la moins chère.

Un « sou » est un « sou » pour cette DISP de Rennes

Monsieur le Directeur, votre décision nous confirme une fois de plus non seulement votre incompétence mais aussi votre méconnaissance de l’établissement. La pénibilité du travail de nuit vous connaissez ? Il semblerait que non, le personnel subit depuis une semaine un service de nuit qui exige l’occupation de ces distributeurs toute la nuit suivi de la ronde du matin. Votre unique solution est d’accentuée cette pénibilité en rappelant du personnel supplémentaire. Bizarrement, votre fidèle planificateur qui chasse toute l’année le personnel pour leur reliquat d’heure n’a aucune difficulté à générer des heures supplémentaires en rajoutant deux agents supplémentaires chaque nuit !

Comment pouvez-vous prendre cette mesure sans aucune concertation ? Comment pouvez-vous positionner des agents toute la nuit à des postes aussi insalubres et inadéquates ? Tout simplement, comment font les agents pour aller aux toilettes ?

Bien pire votre vizir du quartier 2, annonce au briefing d’aujourd’hui « cette mesure était à la demande des syndicats, vous devinez de quel syndicat… ». Mr le Vizir, soit vous êtes un menteur ou soit vos sources sont mauvaises. Dans le premier cas, nous ne sommes pas surpris mais nous vous rassurons votre stratégie à opposer le personnel à ses représentants ne fonctionnera pas !!! Les personnels ne sont pas dupes face à votre manque d’intelligence.

Nous vous invitons donc à changer votre attitude et comportement, désolé de vous décevoir vous ne révolutionnerez pas Val de Reuil à vous seul !

Force Ouvrière Val de Reuil exige une réparation rapide de ces interphones.

Force Ouvrière Val de Reuil félicite le personnel pour leur courage et professionnalisme afin de couvrir des postes sur une longue amplitude horaire dans des conditions inadaptées

Force Ouvrière Val de Reuil dénonce l’attitude et le comportement inappropriés de ce vizir envers le personnel.

Lire le communiqué

#ValdeReuil

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr