Prison de Châteauroux : Nous ne sommes pas corvéables à souhait


Faisant suite à la note de service n° 2019/318 ainsi qu'à la gestion actuellement catastrophique des personnels et de l'établissement, FORCE OUVRIÈRE demande une audience en urgence afin d'éviter que cette situation déjà très difficile ne s'envenime davantage. Nous sommes conscients des différents problèmes sur l'établissement ainsi que des responsabilités de chacun mais rien n'explique cette gestion désastreuse.

FORCE OUVRIÈRE vous demande le retrait immédiat de cette note. Les personnels sont déjà exténués (rappels, heures supplémentaires). Leur nombre comble déjà difficilement l'ensemble des postes qui leur sont dévolus. Il existe d'autres solutions dont certaines vous ont été exposées par vos collaborateurs ainsi que par notre organisation syndicale.

FORCE OUVRIÈRE constate que depuis votre arrivée, un chamboulement total s'est opéré, sans réelle concertation avec les agents et les services .Vous avez pris des décisions qui aux yeux des personnels semblent aberrantes. Le Directeur Interrégional veut, donc vous êtes au garde à vous !!!

FORCE OUVRIÈRE exige la mise en place immédiate de groupes de travail concernant la gestions des personnels (charte des temps) et des postes (organigramme, fiches de postes) de l'établissement. Nous ne pouvons pas laisser plus longtemps les personnels dans la souffrance causée en grande partie par une gestion inexistante ,illogique et inégale.

FORCE OUVRIÈRE déclare que les agents, tous services confondus, n'ont pas besoin d'être traités avec dédain ou mépris. Il est inadmissible de faire du chantage aux agents et de leur manquer ouvertement de respect. Aucun grade, statut spécial ou nécessité de service ne vous donne le droit de pousser les personnels à bout, ni de les traiter comme des moins que rien. Les agents ont certes des devoirs mais également des droits et une vie privée qui doivent être respectés.

FORCE OUVRIÈRE souhaite que les personnels soient traité avec le respect et l'égard qui leur est du, nous ne sommes pas corvéable à souhait.

FORCE OUVRIÈRE vous demande une gestion intelligente de notre établissement qui sinon, ne pourra bientôt plus se vanter d'être un excellent outil de travail ni être la « vitrine » aux yeux de notre Directeur Interrégional.

MADAME LA DIRECTRICE, IL EST ENCORE TEMPS DE RESTAURER LE DIALOGUE SOCIAL AVEC LES PERSONNELS AVANT QUE CES DERNIERS NE VOUS TOURNENT DÉFINITIVEMENT LE DOS.

Lire le communiqué


SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr