LOIN DE TOUTES POLÉMIQUES : Réponse au torchon de l'UFAP


FO Pénitentiaire n’a d’autres solutions que de rappeler certains propos à nos détracteurs du « syndicat » UFAP Unsa Justice. La prose de leur dernier communiqué reflète bien le niveau actuel de cette organisation… bien bas !

Ces derniers nous accusent de « baisser notre froc » devant l’administration… Soit. Mais qui a baissé le sien durant les deux derniers mouvements de janvier ? Qui encore aujourd’hui siège sans broncher avec une administration qui avance tel un rouleau compresseur sur les personnels ?

Qui a vendu le corps d’encadrement et d’application en refusant la fusion des grades (de Surveillant à Brigadier) alors qu’ils l’acceptent dans son plan de requalification des officiers pour le grade de Lieutenant à Capitaine ? Une seule organisation : L’UFAP Unsa Justice.

Pour rappel en acceptant la fusion des grades, la problématique des UV et du taux de proposables au TA de brigadier ne serait plus d’actualité. Les surveillants en attente de ce grade verraient une légère éclaircie dans l’horizon sombre dans lequel nous exerçons !

Enfin, FO Pénitentiaire ne peut qu’être interpellé par le positionnement de ce syndicat, si ce n’est encore ce matin même, le Secrétaire Général Adjoint de l’UFAP Unsa Justice a interpellé FO Pénitentiaire devant la salle de CAP, car il ne comprenait pas pourquoi nous ne leur avions pas demandé de prendre part à ce boycott, trouvant nos revendications légitimes.

Messieurs les « fossoyeurs » du syndicalisme vrai et indépendant, à défaut d’être devant la machine à café, nous pouvons nous regarder dans une glace…

FORCE OUVRIÈRE, fidèle à ses engagements, sera bel et bien présent demain afin de siéger à la reconvocation de la CAP de mobilité des Surveillants et Brigadiers. Non pas car nous « baissons notre froc », mais belle et bien parce que la division que l’UFAP Unsa Justice continue à semer pour son profit syndical électoral, sert l’administration qui peut à présent ouvrir la CAP avec ou sans les O.S. suite à cette nouvelle convocation !

Pour rappel, la date d’affectation n’ayant pas été décalée pour les futurs mutés malgré les fausses informations qu’ils aiment à faire circuler pour créer la terreur, la prise d’otage ne pourrait être donc que de leur ressort et d’une malhonnêteté intellectuelle assez flagrante.

Les personnels ne sont pas dupes !

Loin des guéguerres puériles ne faisant que le jeu de l’administration, nous espérons que des vents moins hostiles vous ramèneront à la raison afin, de combattre non pas pour l’administration mais bien dans l’intérêt de tous les personnels et de leur avancement tronqué !

Lire le communiqué


0 vue

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr