Prison d'Amiens : Agression aux abords de la M.A, lâcheté et ignominie


Ce jeudi 26 septembre 2019, vers 12h15, alors qu’il rentrait à son domicile, un de nos collègues s’est lâchement fait agresser par 5 individus cagoulés.

UN VÉRITABLE GUET-APENS

Attendu par ses agresseurs qui ont bloqué son véhicule et l’ont forcé à en descendre en le gazant à l’aide d’une bombe lacrymogène.

Alors qu’il tentait vainement de se défendre, à 5 contre 1 (tout est plus facile…mais tellement plus lâche), ils ont réussi à le mettre au sol. S’en est suivi, une vraie pluie de coups de poings et pieds au visage et sur tout le corps, accompagnés d’insultes en tout genre.

L’un d’entre eux a alors sorti un couteau et menacé de s’en prendre à la concubine de notre collègue (également en fonction au sein de l’établissement) « s’il n’arrêtait pas et ne se calmait pas », faisant allusion à ses fonctions au sein de la Maison d’Arrêt.

C’est donc bien le surveillant qui était visé par ces petites frappes, et au-delà c’est sa vie privée qui a été atteinte.

Résultat de l’attaque : 6 jours d’ITT, des hématomes au visage et sur tout le corps,

mais surtout un choc psychologique très lourd.

UN DRAME ÉVITÉ DE JUSTESSE…

Et tout cela pourquoi, juste pour avoir exercé son métier ?

Alors n’en déplaise, nous continuerons à exercer nos fonctions avec professionnalisme et

sans craindre qu’une petite bande de voyous tente de nous en empêcher.

La détention n’est pas et ne sera jamais un centre de loisirs !

Le Bureau Local FORCE OUVRIÈRE réclame la sécurisation des entrées et sorties aux heures de prises de service des agents par une patrouille de police. Ainsi que la sécurisation périmétrique des logements de fonctions également par une présence régulière de la police.

Le Bureau Local FORCE OUVRIÈRE condamne cette agression gratuite et apporte tout son soutien à notre collègue, nous nous tenons à sa disposition pour ses démarches.

Le Bureau Local FORCE OUVRIÈRE demande à la direction de tout mettre en œuvre pour que cette agression ne reste pas impunie et s’attachera à ce que les coupables soient sévèrement condamnés.

Lire le communiqué

#Amiens

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr