Réforme de la fonction publique : Impacts sur les commissions administratives paritaires


La prochaine Commission Administrative Paritaire de Mobilité du Corps d’Encadrement et d’Application devrait bien se tenir comme prévu au mois d’Octobre 2019.

Cette instance va bientôt souffrir de la réforme Fonction Publique, entrainant la suppression de la mobilité de ses compétences. À ce jour, bien qu’un calendrier soit établi, une seule réunion est prévue pour que la DAP expose ses modifications profondes de fonctionnement, qui vont prendre effet suite à cette réforme.

C’est en soi déjà bien triste… Quand on connait la gestion RH de la DAP, ses erreurs, ses retards insupportables et indignes, il y a bien fort à parier que des mésaventures et autres troubles de gestion vont être encore plus graves !

Comme exemple simple et bien connu, les élus CAP sont systématiquement mis devant le fait accompli : des documents posés sur table chaque jour de CAP, alors que ces documents devraient être transmis dans des délais légaux bien avant la CAP.

Mais qu’est-ce que cela veut dire ?

Tout simplement que la gestion des situations personnelles des agents est à flux tendu, il n’y a aucun travail de fond, pas d’études personnalisées et aucune prise en compte des conditions sociales parfois désastreuses des Personnels Pénitentiaires !

FO Pénitentiaire n’acceptera jamais ce fonctionnement ! Cette « dernière » CAP de mobilité risque fort de durer bien plus longtemps que prévue ! Que nos gestionnaires RH en prennent la pleine mesure et anticipent les réservations de salle pour éviter de se retrouver sur des tables de camping au fond d’une cave !

Le quotidien des personnels est capitale, sous-estimé cela, l’ignorer et le bafouer est impensable… Pourtant, la DAP ose tout ! Les assistants sociaux qui ne siègent plus en CAP, ou encore les médecins de prévention qui ont déserté depuis trop longtemps cette instance… Il va pourtant bien falloir qu’un éclairage de qualité soit mis en place sur cette CAP et que toutes les situations relevées bénéficient d’une objectivité bien claire.

Le service gestionnaire RH du pôle mobilité ne daigne même plus recevoir ses personnels pour qu’ils puissent exposer leurs souffrances. Les organisations syndicales ne sont mêmes plus conviées pour exposer les situations les plus graves ! Comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes !!!

Vos élus CAPN de FO Pénitentiaire ont toujours dénoncé les dysfonctionnements des différentes CAP et se sont toujours battus pour rétablir les personnels dans leur bon droit. Ils ont aussi toujours veillé et contrôlé les différentes décisions ayant un impact direct sur les personnels.

Là aussi, les exemples ne manquent pas : des classements complètement erronés, des oublis de prise en compte de dossier, le rappel systématique des règles de gestion des rapprochements de conjoint, une fiabilisation RH sur Harmonie obsolète, générant des situations ubuesques, des mobilités oubliées, des hommes pris pour des femmes ou inversement et même des mutations ou des avancements de collègues et camarades décédés mais dont la mise à jour de leur dossier n’est jamais intervenue !!

FO Pénitentiaire va réagir, soyez en certain !

FO Pénitentiaire ne laissera pas s’enfoncer la condition sociale des Personnels plus longtemps, tout a une fin ! Puisque la concertation semble ne plus être dans le vocabulaire de la DAP, les différentes Juridictions Administratives vont avoir du travail !

FO Pénitentiaire ne se fait pas d’illusion sur ce qui sera présenté dans le cadre de la Réforme Fonction Publique concernant la mobilité mais la contre-attaque est déjà prête !

Lire le communiqué


0 vue

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr