Prison de Lyon-Corbas : Tout ça pour si peu !


Le 17 Septembre 2019 le détenu B. hébergé au Quartier Disciplinaire se rend à son parloir famille. Peu avant la pause méridienne, lors de la fouille réglementaire à l'issue de son parloir, il se rebelle et refuse d'obtempérer aux injonctions du personnel car il cache un paquet entre ses fesses. Les collègues en charge de la fouille n'auront d'autre choix que de le maîtriser mais ils peineront à le maintenir au sol.

le détenu tentera d'assener des coups à l'un des 2 surveillants et le deuxième en s'interposant les recevra dans la poitrine. Le détenu allant même jusqu'à proférer des menaces de mort à l'encontre des surveillants en ces termes :

«Dans 3 jours je suis dehors,..., je vais te crever, je vais enculer ta mère. Je vais te violer, toi et tes enfants, je vais te brûler fils de pute»

Il faudra l'intervention des renforts en tenue par coup pour reconduire le forcené au Quartier Disciplinaire. A l’intérieur du paquet sera découvert du tabac, des feuilles a rouler, ainsi que 9 Grammes de résine de cannabis.

Bilan de l opération : les collègues ressentant des douleurs aux poignets et au niveau des bras, quitteront l’Établissement pour aller consulter.

Il y a peu déjà nous demandions le transfert dans les plus brefs délais d'un détenu ayant entre autre proféré des menaces de mort à l'encontre d'un des gradés de la structure. Qu'en est il ? Ce détenu est toujours présent sur le même secteur qu'il occupait précédemment. Alors Mesdames et Messieurs les membres de la Direction nous réitérons notre question. Est ce là tout l’intérêt que vous portez à vos personnels et faut-il attendre un drame pour que les choses bougent enfin ?

Le syndicat local Force Ouvrière félicite l'ensemble des collègues intervenus pour leur professionnalisme et leur réactivité.

Le syndicat local Force Ouvrière souhaite un prompt rétablissement aux agents touchés lors de cette intervention.

Le syndicat local Force Ouvrière demande des sanctions exemplaires et le transfert dans les plus brefs délais de ces énergumènes qui n’hésitent plus à menacer de mort les personnels ainsi que leur famille.

Lire le communiqué

#LyonCorbas

249 vues

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr