Prison de Poissy : Allo Houston... On a un problème !


Comme chacun le sait, un de nos pensionnaires, bien connu des coursives, actuellement logé au QD a en sa possession un téléphone portable…Ce petit malin, se joue des règles et des lois en cachant son mobile dans sa « sacoche du prisonnier », l’entreprise de saisie de l’objet devenant improbable….

La hiérarchie est avisée depuis plus de 15 jours de cet état de fait….. Et rien n’est fait.

Non mais allo quoi !!!!!

Le détenu prend ses rendez-vous parloir auprès du lieutenant BGD grâce à son mobile, il passe des petits coups de fils au PCI pour avoir des renseignements, en direct du QD, la 4G semble capter à la perfection là-bas….

La Maison Centrale de POISSY tenterait elle de dépasser les propositions de l’Observatoire National des Prisons en expérimentant en première Française le téléphone en cellule…DISCIPLINAIRE !?

Qu’en est-il du respect de la loi ? Comment faire respecter l’uniforme ? Le détenu a parfaitement compris quel numéro composer pour se jouer du personnel pénitentiaire !

Non content d’être un élément perturbateur chronique qui tape sur les nerfs de tous les personnels en uniforme l’ayant en charge depuis des mois, on lui concède ce pouvoir supplémentaire…celui d’humilier la loi qu’il nous appartient de faire respecter.

Recevra-t-il le message que « force appartient à la loi » ? ou faudra lui envoyer un sms ?!

Combien de messages devront être laissés à la sécurité pour que soit coupé la connexion ?

Il y a de la friture sur la ligne entre la détention et les prises de décisions efficaces ?

Le bureau local FORCE OUVRIÈRE réclame que les règles soient respectées et que les ordres soient donnés en ce sens.

Le bureau local FORCE OUVRIÈRE, soutient les agents tenant les postes QI/QD et les félicites pour leur patience dans la gestion de ce phénomène.

Le bureau local FORCE OUVRIÈRE reste joignable en cas de besoin.

Force doit rester à la loi et ce sont bien les personnels en tenue qui font respecter celle-ci à l’intérieur des murs de notre établissement.

Lire le communiqué


SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr