Prison de Nevers : Une semaine dantesque


L'actualité Nivernaise prête à réflexion, après cette semaine mouvementée à laquelle ont dû faire face les personnels de la Maison d'Arrêt.

Un « ingérable » en détention qui nous force à faire appel aux ERIS, un pêne de porte de promenades bloqué qu'on a du découper à la meuleuse, des surveillants de détention contraints d'assurer une extraction médicale un dimanche jusqu'à DIJON ... Tout cela en période de congés et un taux d'absentéisme frôlant un chiffre record !

Malgré la pénurie du personnel d'encadrement, l'établissement a su réagir avec célérité et rigueur.

La semaine dernière avec le renfort des équipes cynotechniques de Paris et l'ERIS de Dijon, l'établissement a procédé à des fouilles sectorielles fructueuses. ( 12 portables, un couteau, 1 lame artisanale et des stupéfiants).

Ces événements ont permis de mettre en lumière une fois de plus nos précédentes revendications, revoir l'organigramme de l'établissement, réévaluer à la hausse l'effectif des premiers surveillants et créer un poste de chef de détention.

Le caractère d'urgence est réel !!!!

Qu’attend-on à la DAP pour prendre conscience des incohérences de cet

organigramme datant d'un autre siècle ?

Nous ne pouvons pas nous payer le luxe d'attendre le Burn-Out de toute

la chaîne hiérarchique de la MA Nevers !!

Posez-vous les bonnes questions Messieurs Dames du Millénaire, pour avoir de bons surveillants acteurs, encore faut-il avoir un bon metteur en scène qui se préoccupe de la santé et du bien-être de ses agents et qui, au lieu « d'entendre », devrait déjà commencer par « écouter ».

En conclusion, le SLPFO tient à féliciter les personnels présents la semaine dernière pour leur professionnalisme et leur engagement, on ne lâchera pas !

Lire le communiqué

#Nevers

131 vues

Posts récents

Voir tout